Les produits Coloplast sont des dispositifs médicaux, produits de santé réglementés qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Fabricant : Coloplast A/S. Attention, lire attentivement la notice d’instructions de chaque produit avant utilisation.
Pour plus d'informations, consultez votre professionnel de santé. Accédez à toutes nos références bibliographiques ici.

Vous souffrez de troubles urinaires ?

De nombreuses personnes rencontrent des troubles urinaires. Nombre d’entre elles pensent qu’il est gênant de parler de ces troubles, considérés par beaucoup comme un signe inévitable de vieillissement. Apprenez-en plus sur les troubles urinaires dans cette rubrique ! Vous y découvrirez leurs causes et symptômes, ainsi que des informations sur les produits adaptés à votre situation

Vous souffrez d’incontinence et/ou de rétention urinaire ou de besoins urgents, incontrôlables et fréquents d’aller aux toilettes vous gâchant la vie ? Les troubles urinaires : qu’est-ce que c’est ? Les troubles urinaires peuvent impacter de manière considérable l’état de santé et la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Afin de trouver les causes de vos troubles urinaires, il est important de consulter un professionnel de santé. En savoir plus sur les troubles urinaires
Fermer

Les troubles urinaires : qu’est-ce que c’est ?

Les troubles urinaires se manifestent souvent sous la forme d’incontinence urinaire (fuites d’urine) ou de rétention urinaire (incapacité à vider complètement sa vessie). Ils peuvent être la conséquence de troubles dits d’origine neurologique tels qu’une lésion de la moelle épinière, une sclérose en plaques ou un spina bifida. L’incontinence et la rétention peuvent également être liées au vieillissement ou à une pathologie physique causée par le dysfonctionnement de la vessie. Tout savoir sur le fonctionnement de la vessie.

Incontinence urinaire

Il existe plusieurs formes d’incontinence urinaire, chacune se manifeste par des symptômes spécifiques et peut être liée à des causes diverses. Parmi les formes d’incontinence les plus fréquentes, on trouve l’incontinence urinaire à l’effort, l’incontinence par impériosité et l’incontinence urinaire mixte.

  • L’incontinence urinaire à l’effort (IUE) survient lorsque les muscles du périnée s’affaiblissent soudainement suite à une augmentation de la pression et ne sont plus capables de maintenir le sphincter urétral fermé. Elle entraîne des  fuites involontaires d’urine en éternuant, toussant, riant ou en pratiquant une activité physique.
  • L’incontinence urinaire par impériosité ou urgenturie (vessie instable ou hyperactive) est liée à des contractions involontaires et non-contrôlables du muscle de la vessie. Elle entraîne des besoins urgents et fréquents d’aller aux toilettes. Les envies sont pressantes, avec parfois des  fuites involontaires d’urine avant d’atteindre les toilettes .
  • L’incontinence urinaire mixte associe une incontinence urinaire à l’effort et une incontinence par impériosité.
  • L’incontinence urinaire par regorgement ou « trop plein » (fuites permanentes ou fréquentes d’urine, en goutte à goutte) est la conséquence d’une incapacité à vider sa vessie. Ces grandes vessies flasques peuvent être la conséquence d’un obstacle chronique à la vidange (par exemple, un adénome de la prostate), d’une pathologie neurologique avec défaut de contractilité de la vessie (par exemple, maladie de Parkinson ou sclérose en plaques), d’un diabète ou d’une chirurgie ayant endommagé les nerfs de la vessie. L’incontinence urinaire par regorgement s’accompagne d’une sensation de ne jamais vider sa vessie entièrement. Le débit urinaire est souvent faible.

Rétention urinaire

La rétention urinaire peut être causée par une obstruction sur les voies urinaires, un manque de tonus du muscle vésical ou une pathologie neurologique, par exemple la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, une lésion de la moelle épinière ou spina bifida, qui impacte la transmission des signaux entre le cerveau et la vessie, entraînant un dysfonctionnement du système urinaire.

Infections urinaires symptomatiques

L’incapacité à vider entièrement sa vessie s’accompagne d’un risque accru d’infections causées par la présence d’urine résiduelle dans la vessie propice à la prolifération des bactéries. L’absence de vidange complète et régulière de la vessie entraîne également souvent diverses complications (notamment des infections des voies urinaires). Si vous avez des symptômes évocateurs d’une rétention urinaire, un avis médical est nécessaire.

Les symptômes urinaires sont différents si vous souffrez d’incontinence ou de rétention urinaire. Les causes des troubles urinaires sont multiples. Ils peuvent être dus à une pathologie neurologique ou non-neurologique. En savoir plus sur les causes et les symptômes des troubles urinaires et la manière de prendre soin de votre vessie.

Fermer

Bon à savoir

Cette rubrique présente les symptômes et les causes probables des troubles urinaires, détaille le fonctionnement de la vessie et répond aux questions les plus fréquentes à ce sujet.

Les symptômes urinaires sont différents si vous souffrez d’incontinence ou de rétention urinaire. Symptômes des troubles urinaires Les symptômes urinaires sont différents si vous souffrez d’incontinence ou de rétention urinaire.



En savoir plus sur les symptômes des troubles urinaires
Fermer

Symptômes urinaires

Les symptômes urinaires sont très dépendants de l’origine du trouble. Votre vessie assure le stockage de l’urine. Celle-ci est ensuite vidée via l’urètre.

Symptômes fréquents de l’incontinence urinaire

  • Fuites urinaires
  • Fuites d’urine de petites ou de grandes quantités, qui se produisent soudainement ou sans que vous ne ressentiez l’envie d’aller aux toilettes
  • Fuites involontaires en éternuant, toussant, riant ou en pratiquant une activité physique
  • Envies soudaines et urgentes d’aller aux toilettes
  • Besoin de se lever deux fois ou plus par nuit afin d’aller aux toilettes (nocturie)

Vous pensez présenter l’un des symptômes décrits ci-dessus ?

Messieurs, faites un test pour trouver la solution qui vous correspond.

Mesdames, nous vous conseillons de consulter un professionnel de santé. 

 

Symptômes fréquents de la rétention urinaire

  • Inconfort 
  • Envie urgente d’uriner mais incapacité à vider la vessie
  • Passages fréquents aux toilettes
  • Fuites d’urine en gouttes à gouttes liées à une incontinence par regorgement ou trop plein
  • Débit urinaire faible
  • Ballonnements dans la partie inférieure de l’abdomen

Vous pensez présenter l’un des symptômes décrits ci-dessus ?

Découvrir les produits disponibles.

 

Quand consulter un professionnel de santé ?

La majorité des patients souffrant de troubles urinaires hésitent à consulter, car ils n’osent pas en parler. Afin de clarifier les causes de ces symptômes et d’exclure toute pathologie grave, il est important de consulter un professionnel de santé.

Les causes des troubles urinaires sont multiples. Ils peuvent être dus à une pathologie neurologique ou non-neurologique. En savoir plus sur les causes des troubles urinaires et la manière de prendre soin de votre vessie.

Fermer
Les causes les plus fréquentes des troubles urinaires Causes des troubles urinaires Le fonctionnement de la vessie et la capacité à uriner peuvent être altérés par diverses pathologies médicales. Les symptômes dépendent directement de l’origine du trouble urinaire. Les causes les plus fréquentes des troubles urinaires
Fermer

Causes des troubles urinaires

Les pathologies médicales responsables des troubles urinaires se divisent habituellement en deux catégories : les troubles neurologiques et non-neurologiques. Certaines pathologies entraînent une rétention urinaire et peuvent altérer la vidange de la vessie. Les sujets concernés doivent alors recourir au sondage urinaire intermittent. D’autres pathologies s’accompagnent d’une incontinence urinaire. Dans ce cas, les systèmes collecteurs (étui pénien + poche à urine) pour les hommes ou les protections absorbantes pour les femmes représentent une bonne solution.

Pathologies neurologiques responsables des troubles urinaires

Les pathologies entraînant des lésions du système nerveux incluent : 

Les symptômes dépendent du niveau de la lésion et de sa sévérité.

Autres pathologies médicales responsables des troubles urinaires

Un exemple de pathologie non-neurologique à l’origine de problèmes urinaires est l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) parfois appelée adénome . . L’élargissement du volume de la prostate peut entraîner des répercussions importantes sur la vie quotidienne. Les symptômes peuvent devenir particulièrement gênants et nécessiter l’utilisation d’une sonde intermittente, d’un traitement médicamenteux ou le recours à une intervention chirurgicale en cas d’aggravation.  

  • Affaiblissement du périnée causé par le vieillissement ou l’accouchement
  • HBP (hypertrophie de la prostate)
  • Opération chirurgicale de la prostate ou de la vessie
  • Cancer de la vessie
  • Injections de botox dans la vessie pour traiter l’incontinence urinaire
  • Vieillissement

En savoir plus

En savoir plus sur la vessie neurologique  et la manière de prendre soin de votre vessie.

Fermer
Qu’est-ce qu’une vessie neurologique ? Qu’est-ce qu’une vessie neurologique ? Le terme « vessie neurologique » désigne la perte de contrôle de la vessie.



En savoir plus sur la vessie neurologique
Fermer

Qu’est-ce qu’une vessie neurologique ?

La perte du contrôle de la vessie et du sphincter par le système nerveux central liée à un dysfonctionnement neurologique est désignée par le terme vessie neurologique.

Une vessie neurologique peut résulter d’un(e) :

Dans le cas d’une vessie neurologique, les étapes de remplissage et de vidange de la vessie ne se déroulent pas correctement. La vessie se remplit mais ne se vide jamais entièrement ou se vide accidentellement. Les symptômes urinaires dépendent du siège de la lésion neurologique et de sa sévérité.

Différents types de vessie neurologique.

Une vessie neurologique peut être rétentionniste, c'est-à-dire qu'elle retient l’urine, ce qui augmente le risque d’infections ou de complications graves, ou peut se révéler hyperactive mais le sphincter ne s’ouvre pas bien pour permettre une vidange complète. Une vessie hyperactive résulte de contractions inappropriées et incontrôlables du muscle de la vessie et se manifeste par les symptômes de l’incontinence par impériosité ou urgenturie.

En savoir plus

Les symptômes d’une vessie neurologique doivent être traités de manière satisfaisante. Le sondage intermittent est la solution recommandée par les professionnels de santé en cas de difficultés à vider sa vessie. En cas d’incontinence urinaire, le port d’un système collecteur (étui + poche chez l’homme)   peut être utile. Parlez-en à votre médecin. En savoir plus sur les symptômes d’une vessie neurologique et la manière de prendre soin de votre vessie.

Fermer
Les troubles urinaires résultent habituellement d’un dysfonctionnement du système urinaire. Le fonctionnement de la vessie et du système urinaire La vessie et le système urinaire désignent l’ensemble des organes responsables de la production, du stockage et de l’évacuation de l’urine. Les troubles urinaires résultent habituellement d’un dysfonctionnement du système urinaire. En savoir plus sur le fonctionnement du système urinaire
Fermer

Le fonctionnement de la vessie

L’appareil urinaire décrit en image

L’urine est produite par les reins avant d’être conduite jusqu’à la vessie via les uretères. La vessie stocke l’urine avant qu’elle soit éliminée de l’organisme par l’urètre. Le passage de l’urine de la vessie à l’urètre est contrôlé par les sphincters chargés de l’ouverture et de la fermeture de l’extrémité de la vessie. La résistance du sphincter urétral est renforcée par les muscles du périnée, empêchant l’émission d’urine en cas de pression abdominale augmentée (toux, rire, certains sports...). En l’absence de troubles, la vessie évacue l’urine de manière contrôlée et volontaire. En moyenne, on urine 4 à 8 fois par jour. 

 

Le système urinaire en image

L’activité de la vessie est régulée par les systèmes nerveux central et périphérique. Lorsque les récepteurs présents dans la paroi de la vessie indiquent au cerveau que celle-ci est pleine, vous ressentez l’envie d’aller aux toilettes. Cependant, en cas de dysfonctionnement de la vessie, il se peut que vous ne ressentiez plus ce besoin. Ces troubles peuvent conduire à une incontinence ou à une rétention urinaire.

Incontinence urinaire

L’incontinence urinaire désigne la  fuite involontaire d’urine. Il existe plusieurs formes d’incontinence urinaire ; chacune se manifestant par des symptômes spécifiques  et  avec des causes différentes.

Rétention urinaire

La rétention urinaire peut être causée par une obstruction des voies urinaires, un affaiblissement du muscle de la vessie ou une pathologie neurologique, par exemple, la sclérose en plaquesune lésion de la moelle épinière ou un spina bifida , qui impacte la transmission des signaux entre le cerveau et la vessie, entraînant un dysfonctionnement du  système urinaire.

Vessie neurologique

Plusieurs atteintes neurologiques peuvent altérer le fonctionnement du système nerveux contrôlant la vessie entraînant une rétention urinaire (voir ci-dessus) ou une hyperactivité vésicale qui se manifeste par une urgenturie et une incontinence par impériosité. 

En savoir plus

En savoir plus sur la vessie neurologiqueles symptômes et les causes de la rétention et de l’incontinence urinaire.

Fermer
Les options de prise en charge des troubles urinaires dépendent directement de leur origine. Prendre soin de votre vessie Les options de prise en charge des troubles urinaires dépendent directement de leur origine.







Comment prendre soin de sa vessie
Fermer

Prendre soin de votre vessie

Les troubles urinaires doivent être pris en charge. En l’absence d’une prise en charge appropriée, ils peuvent conduire à l’apparition de complications graves. 

Il existe de nombreuses solutions pour prendre en charge les troubles urinaires :

  • Exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien
  • Rééducation de la vessie
  • Sondes urinaires
  • Dispositifs de recueil
  • Changement de mode de vie
  • Traitements médicamenteux
  • Chirurgie

Exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien

Ces exercices visent à renforcer les muscles du plancher pelvien afin de réduire l’incontinence urinaire.

  • Contractez doucement les muscles du plancher pelvien, maintenez la contraction pendant cinq secondes et relâchez.
  • Contractez rapidement les muscles du périnée puis relâchez.

Il est important de répéter ces exercices régulièrement. Il est possible que vous n’aperceviez une amélioration significative qu’après quelques mois.

Rééducation de la vessie

Les exercices de rééducation de la vessie aident à réduire l’incontinence urinaire. Ils permettent progressivement de détendre la vessie afin qu’elle puisse contenir une plus grande quantité d’urine.

Sondes urinaires

L’auto-sondage est une technique efficace de prise en charge de la rétention urinaire qui s’appuie sur une vidange régulière et complète de la vessie à l’aide d’une sonde urinaire. Il est généralement nécessaire de renouveler l’opération 4 à 6 fois par jour.  En savoir plus sur les sondes urinaires Coloplast pour les hommes et pour les femmes.

Dispositifs de recueil (pour les hommes)

Les hommes souffrant de fuites urinaires (incontinence masculine) peuvent recourir à des étuis péniens. L’étui se porte sur le pénis et est relié à une poche à urine fixée sur la jambe. En savoir plus sur les produits Coloplast pour l’incontinence urinaire masculine.

Changement de mode de vie

Pour certains, la prise en charge nécessite de changer de mode de vie, par exemple modifier son régime alimentaire pour réduire la constipation ou diminuer la consommation de boissons caféinées. Il est parfois utile de réguler vos prises de boisson afin que le besoin d’uriner survienne à des horaires qui vous conviennent mieux et ne coïncident pas avec une sortie ou durant votre sommeil.

Traitements médicamenteux

L’incontinence peut être prise en charge par un traitement médicamenteux. Ceux-ci sont toutefois généralement plus efficaces contre l’incontinence par impériosité surtout lorsqu’ils sont associés à une rééducation de la vessie et des muscles du plancher pelvien. L’incontinence urinaire à l’effort peut habituellement être prise en charge sans recourir à un traitement médicamenteux.

Chirurgie

Il existe plusieurs interventions chirurgicales pour le traitement des troubles urinaires. Le choix de l’une ou l’autre de ces interventions dépend du type et de la cause de votre incontinence.

En savoir plus

Coloplast a conçu une large gamme de produits afin de vous aider à gérer vos troubles urinaires :

Fermer
Questions fréquentes (FAQ) sur les troubles urinaires Questions fréquentes (FAQ) sur les troubles urinaires Trouvez les réponses aux questions les plus fréquentes portant sur les troubles urinaires et leur prise en charge.




FAQ sur les troubles urinaires
Fermer

Questions fréquentes (FAQ)

Ce paragraphe présente les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Veuillez toujours consulter un professionnel de santé au cas où vous rencontriez des troubles urinaires. 

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire est le terme médical désignant l’incapacité à contrôler l’écoulement d’urine conduisant à des fuites. 

Qu’est-ce qu’une vessie neurologique ? 

Le terme « vessie neurologique » désigne une pathologie dans laquelle des lésions neurologiques ont conduit à un dysfonctionnement de la vessie.

Quels sont les signes et symptômes de l’incontinence urinaire ?

Parmi les signes et symptômes fréquents de l’incontinence urinaire, on compte :

  • Fuites involontaires d’urine qui interviennent soudainement ou sans que vous ne ressentiez l’envie d’aller aux toilettes
  • Fuites involontaires d’urine en éternuant, toussant, riant ou en pratiquant une activité physique
  • Envie urgente d’aller aux toilettes, juste avant ou pendant la survenue des fuites urinaires
  • Besoin de se lever deux fois ou plus par nuit afin d’aller aux toilettes (nocturie)

Quelles sont les causes de l’incontinence urinaire ?

Les causes potentielles de l’incontinence incluent :

  • Muscles du périnée faibles ou abîmés (survenant habituellement suite à la grossesse et l’accouchement)
  • Difficultés à contrôler les muscles de la vessie (hyperactivité ou manque d’activité de la vessie)
  • Pathologies neurologiques qui altèrent le contrôle de la vidange d’urine (par exemple lésion de la moelle épinière, sclérose en plaques ou  spina bifida)
  • Hypertrophie de la prostate 
  • Infection des voies urinaires
  • Diabète de type 2

L’incontinence urinaire est-elle une conséquence normale du vieillissement ?

Bien que l’incontinence urinaire devienne plus fréquente en vieillissant, elle ne touche pas uniquement les personnes âgées. Des solutions efficaces existent pour garantir que l’incontinence urinaire ne vous empêche pas de vivre une vie active « normale », et ce, quel que soit votre âge. 

L’incontinence urinaire altérera-t-elle ma vie sociale ?

Des solutions de prise en charge efficaces de l’incontinence existent. Un médecin ou un(e) infirmier(e) seront en mesure de vous aider à trouver la solution vous permettant de reprendre le cours de votre vie sociale ainsi que vos tâches quotidiennes. 

Existe-t-il des traitements pour l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire, quel qu'en soit le type, peut être partiellement ou totalement résolue, via des changements de mode de vie, des exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien, un traitement médicamenteux ou une intervention chirurgicale. Dans le cas où un traitement curatif n’est pas possible, une solution temporaire, tels que le sondage intermittent, les étuis péniens (pour les hommes) ou les protections absorbantes, peut s’avérer particulièrement utile. 

Qu’est-ce qu’une sonde ?

Une sonde peut être utilisée pour garantir la vidange complète de la vessie. Il s’agit d’un tube souple et fin inséré dans la vessie via l’urètre et qui permet à l’urine de s’écouler.

Pourquoi la vidange de la vessie est-elle si importante ?

Lorsque la vessie n’est pas vidée régulièrement et complètement, cela peut causer des infections des voies urinaires. Ces infections peuvent concerner la vessie (cystite) ou les reins (pyélonéphrite). En effet, une vidange incomplète de la vessie favorise la survenue d’infections. 

Puis-je boire moins afin de réduire le nombre de sondages effectués par jour ?

Non. Il est très important que vous buviez suffisamment afin de garantir le fonctionnement correct de votre système urinaire. Un adulte doit boire environ 1 500 ml d’eau ou autres boissons par jour.

Comment puis-je savoir si je souffre d’une infection urinaire ?

Les symptômes d’une infection urinaire symptomatique varient et sont parfois difficiles à percevoir. Parmi ces symptômes :

  • Urines foncées et malodorantes
  • Présence de sang dans les urines
  • Urines troubles
  • Fièvre/Transpiration
  • Fuites d'urines
  • Spasticité des membres inférieurs

Si vous présentez l’un des symptômes ci-dessus, veuillez consulter un médecin  

J'ai régulièrement des infections urinaires symptomatiques, pour quelles raisons ?

Les infections des voies urinaires peuvent survenir chez les personnes sous sondage intermittent. Toutefois, comparativement aux autres types de sondes, telles que les sondes pour sondage intermittent sont associées à un moindre risque de survenue d'une infection urinaire symptomatique.

De quelle manière puis-je prévenir la survenue d’infections urinaires liées à l’utilisation d’une sonde urinaire?

Il existe plusieurs façons de réduire le risque de développer une infection des voies urinaires :

  • Penser à bien vous laver les mains avant le sondage et à utiliser à chaque fois une nouvelle sonde
  • Boire suffisamment de boissons au cours de la journée afin de chasser les bactéries de la vessie
  • S’assurer que la vessie est complètement vidée à chaque sondage
  • Consulter un professionnel de santé pour connaître la bonne fréquence et technique de sondage

En savoir plus

Visionner un guide d’utilisation sur le sondage intermittent.

En savoir plus sur les produits pour la prise en charge de l’incontinence urinaire

Fermer
Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC

Vous êtes sur le point de quitter le site web des Laboratoires Coloplast. Vous allez maintenant être redirigé sur un nouveau site web. 

Continuer sur le site web ({url})