Rétention urinaire : contrôler sa vessie

L'importance de vider sa vessie

Le sondage intermittent permet de restaurer une vidange complète de la vessie. "Autosondage" signifie que vous réalisez vous-même ce geste simple, quand vous le voulez.

Bien respecter la fréquence prescrite par le médecin et vider sa vessie régulièrement sont importants pour prévenir les complications liées à la rétention chronique.

Pourquoi faut-il vider sa vessie ?

Rédigé par des experts

pourquoi vider sa vessie

Il faut veiller à vider sa vessie entre 4 à 6 fois par jour, en prenant soin de vider complètement sa vessie à chaque sondage.

Si l’on ne vide pas entièrement sa vessie à intervalles réguliers, l’urine stagne, ce qui favorise le développement de bactéries responsables d’infections de l’appareil urinaire (vessie et/ou reins).

Un remplissage trop important de la vessie est à éviter. La règle est de vider sa vessie quand elle contient au maximum 400ml. Car trop d’urine dans la vessie entraîne une distension de la paroi vésicale. La pression exercée sur la vessie peut alors augmenter et faire remonter l’urine vers les reins, cela peut être source d’infections et de dégâts irréversibles sur les reins (insuffisance rénale). Une vessie trop pleine peut également déborder, c’est l’incontinence (fuites d’urine) par trop-plein.

Vous pouvez contrôler de temps en temps le volume d’urine évacuée en connectant à votre sonde une poche à urine graduée (la plupart le sont). Et si vous venez de commencer à vous sonder, faire un calendrier mictionnel vous aidera à comprendre le bilan de vos apports en boissons et du volume que vous urinez.

Prendre le contrôle de sa vessie

Rédigé par des experts

Pourquoi les experts recommandent-ils unanimement l’autosondage ?

Le sondage intermittent, associé si besoin au traitement du dysfonctionnement de la vessie, expose moins aux complications urologiques et infections urinaires que les autres méthodes de prise en charge de la rétention urinaire. Par exemple, les percussions du bas ventre pour déclencher la vidange de la vessie (appelées mictions réflexes) sont à l’origine de contractions involontaires de la vessie qui sont parfois d'intensité et de durée exagérées pouvant entraîner des fuites urinaires voire des complications urologiques comme le reflux des urines vers les reins.

Il permet de vider complètement la vessie plusieurs fois par jour. Bien maîtrisé, le sondage intermittent est une technique de vidange vésicale complète, simple à réaliser et facile à apprendre, qui limite les risques de complications et améliore la qualité de vie. Il est cependant utile de respecter les règles de base de vos sondages.

Les experts recommandent le sondage urinaire intermittent

Le choix de la sonde qui vous convient le mieux est essentiel. Il faut parfois essayer plusieurs sondes avant de trouver la bonne. Il a été démontré que les sondes recouvertes d’un lubrifiant solidaire à la sonde (sondes hydrophiles) sont plus confortables, pratiques et faciles à utiliser que les autres sondes. Et les sondes au format compact, plus petites, plus discrètes dans un sac et plus faciles à jeter, semblent offrir aux utilisateurs une meilleure qualité de vie liée au sondage intermittent.

Mieux contrôler sa vessie

Il existe des dizaines de manières de prendre soin de votre vessie et d’améliorer son état.

Le sondage intermittent est la méthode privilégiée pour vider la vessie lorsque vous ne pouvez pas le faire correctement. Ces quelques conseils pourront également vous aider à reprendre le contrôle de votre vessie.

renforcement du plancher pelvien

Exercices de renforcement du plancher pelvien

La rééducation périnéale, ou exercices de Kegel, a pour but de renforcer les muscles du plancher pelvien afin de réduire les risques d’incontinence urinaire, chez les personnes qui présentent des fuites d’urine lors d’un effort (sport, toux, port de charge).

Ils conviennent aussi bien aux hommes qu’aux femmes et ne nécessitent aucun matériel spécifique. Dans une file d’attente, devant la télévision, pendant que vous lisez ou sous la douche, chaque geste du quotidien est une occasion de renforcer les muscles de son plancher pelvien.

Réalisez vos exercices chaque jour et soyez patient(e). Il faut souvent attendre plusieurs mois avant de voir une réelle amélioration.

Rééducation comportementale de la vessie

Certaines personnes – qui ont des besoins impérieux d’uriner avec un rythme fréquent de passage aux toilettes – parviennent à limiter les risques d’incontinence urinaire en « éduquant » leur vessie. Cela consiste à progressivement augmenter la capacité de stockage de la vessie pour augmenter sa contenance.

Pour y parvenir, il est possible, entre autres, de programmer ses passages aux toilettes ou de retarder la miction. Votre médecin ou votre infirmier/ère saura vous dire si une rééducation de ce type vous serait bénéfique. Si tel est le cas, elle pourra être associée à l’utilisation d’un calendrier mictionnel dont vous pouvez télécharger un modèle en cliquant ici. Vous pouvez bien sûr également créer votre propre journal mictionnel.

Adapter son quotidien

bol de pommes

Faire quelques changements dans la vie quotidienne peut suffire à gérer les troubles urinaires. Il est par exemple possible de réduire sa consommation de boissons caféinées ou alcoolisées qui irritent la vessie. En gérant les horaires de votre apport hydrique, il est également possible de prévoir les mictions et ainsi d’éviter qu’elles ne surviennent pendant une sortie ou la nuit.

En outre, souvenez-vous qu’il est recommandé de boire entre 1,5 et 2 litres de boisson par jour.

Traitements médicamenteux

Il existe des traitements médicamenteux pour calmer la vessie, cela peut vous aider si vous avez une hyperactivité de la vessie conduisant à des fuites d’urine. Parlez avec votre médecin qui pourra vous prescrire l’un d’eux.

Les Laboratoires Coloplast remercient les experts ci-dessous pour leur contribution à la rédaction des articles ci-dessus :

Pr G. Amarenco, Médecin de médecine Physique et Réadaptation à l’hôpital Tenon, Paris. Pr P. Denys, Médecin de médecine Physique et Réadaptation à l’hôpital Raymond Poincaré, Garches.

Pr X. Gamé, Chirurgien Urologue à l’hôpital Rangueuil, Toulouse.

Dr J.M. Soler, Médecin MPR au Centre de rééducation fonctionnelle Cap Peyrefitte, Cerbères.

Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC