Informations générales sur les plaies

Types de plaies

Ulcères de jambe L’ ulcère de jambe est principalement dû à une altération de la circulation sanguine dans les artères et /ou les veines. En savoir plus sur les ulcères de jambe

Les principaux types d’ulcères de jambe :

  • Ulcères de jambe veineux liés à une insuffisance veineuse
  • Ulcères de jambe artériels liés à une insuffisance artérielle
  • Ulcères de jambe mixtes (artério-veineux) liés à une insuffisance artérielle et veineuse

Prise en charge d’un ulcère de jambe 

L’ulcère de jambe doit être pris en charge par un professionnel de santé.

  1. Nettoyage de la plaie à l’eau ou au sérum physiologique puis sécher soigneusement le pourtour de la plaie.
  2. Elimination du tissu dévitalisé si besoin et application d’un pansement technique permettant le maintien d’un milieu humide favorable à  une cicatrisation accélérée.

Le traitement d’un ulcère de jambe veineux nécessite la mise en place d’une compression/contention. Elle a pour but d’exercer une contre-pression mécanique favorisant le retour veineux et la résorption des œdèmes. La pose de bande/bas de compression/contention se fait sur une jambe après un maintien en en position allongée d’au moins 20 minutes.

Le traitement de l’ulcère de jambe artériel s’articule autour de solutions médicales (prescription de médicaments) et/ou chirurgicales. Le port de bande/bas de compression/contention est contre-indiqué.

Comment prévenir l’apparition d’un ulcère de jambe ?

Pour les personnes souffrant d’insuffisance veineuse, il faudra favoriser le retour veineux. Pour cela, il vous est notamment conseillé d’avoir une activité physique régulière (exemple : marche), de dormir les jambes surélevées... 

Fermer
Escarres Les escarres (ou plaies de pression) sont des plaies cutanées provoquées par une compression prolongée des tissus mous entre deux plans durs (le plus souvent, l’os et le lit). Les localisations les plus fréquentes sont le talon et le sacrum. En savoir plus sur les escarres

De quoi s'agit-il ?

Image expliquant comment arrive une escarre

 

La pression empêche le sang de circuler correctement, avec pour conséquence une détérioration des tissus et l’apparition de plaies. Lever la pression est essentiel pour leur traitement.


Les personnes les plus à risques sont : les personnes âgées alitées, les personnes paraplégiques et tétraplégiques, les patients atteints de trouble de la sensibilité et/ou de la motricité, ou les patients présentant des lésions transitoire (coma, affections neurologiques…).

Comment prévenir l’apparition d’une escarre ?

  • Changer de position toutes les 2 à 3 heures
  • Alterner le lit et le fauteuil
  • Utiliser des matelas et des coussins d’aide à la prévention des escarres
  • Soulager les points de pression (exemple : positionner les talons dans le vide)
  • Bien manger et s’hydrater régulièrement
  • Surveiller les zones soumises à pression et hydrater la peau par effleurage avec une crème adaptée type Conveen® Protact.

Reconnaître une escarre

Les signes évocateurs d’une escarre sont :

  • Rougeur ne blanchissant pas à la pression sur les zones d’appui 
  • Lésion cutanée sur les zones d’appui

Prise en charge d’une escarre

L’escarre doit être prise en charge par un professionnel de santé.

Soulager les zones de pression avant tout.

  1. Nettoyage de la plaie à l’eau ou au sérum physiologique puis sécher soigneusement le pourtour de la plaie.
  2. Elimination du tissu dévitalisé si besoin et application d’un pansement technique permettant le maintien d’un milieu humide favorable à  une cicatrisation accélérée.
Fermer
Plaies du pied chez le patient diabétique Les plaies au niveau des pieds sont l’une des complications les plus graves du diabète. Près de 15 % des patients diabétiques sont susceptibles de développer une plaie du pied (ulcère) à un moment donné de leur vie. En savoir plus sur les plaies du pied chez le patient diabétique

Voici les trois causes principales des ulcères du pied diabétique :

  • Neuropathie
  • Ischémie
  • Infection

Neuropathie

La complication la plus courante du pied diabétique, la neuropathie, est due à la détérioration de nerfs situés aux extrémités inférieures.

Il s’agit d’un trouble chronique, qui peut entraîner un affaiblissement ou une perte de la sensibilité du pied. La perte de sensibilité accroît le risque de blessure accidentelle. 

Ischémie (mauvaise circulation artérielle)

L’artériosclérose (plaque de graisse susceptible de boucher les vaisseaux) est plus fréquente chez les personnes atteintes de diabète. Elle entraîne une diminution de l’apport de sang et d’oxygène au niveau de la plaie, ce qui retarde la cicatrisation.

Infection

Le diabète peut altérer la capacité du corps à combattre l’infection. Le pied du patient diabétique présente de ce fait un risque plus élevé d’infection et guérit plus difficilement.

Prise en charge des plaies du pied du patient diabétique

La plaie doit être prise en charge par un professionnel de santé. Eviter toute pression sur la plaie 

  1. Nettoyage de la plaie à l’eau ou au sérum physiologique puis sécher soigneusement le pourtour de la plaie.
  2. Elimination du tissu dévitalisé si besoin et application d’un pansement technique permettant le maintien d’un milieu humide favorable à une cicatrisation accélérée.
  3. Prendre soin de ses pieds :
  • en les examinant régulièrement afin de vérifier l’absence de blessures
  • en se coupant les ongles
  • en évitant de marcher pieds nus
  • en portant des chaussures confortables et adaptées
  • en consultant régulièrement un podologue

La cicatrisation des plaies dépend également d’une bonne prise en charge du diabète.

Fermer
Les plaies aiguës Une plaie aiguë est une lésion cutanée survenant le plus souvent suite à un traumatisme. En savoir plus sur les plaies aiguës

Il existe plusieurs catégories de plaies aiguës : 

Photo d'une plaie aiguë
  • Plaies traumatiques: dermabrasions, lacérations, morsures
  • Brûlures
  • Plaies chirurgicales

Généralement, avec des soins adaptés, les plaies aiguës devraient se refermer en quelques jours voire en quelques semaines. 

Prise en charge des plaies aiguës

Selon la gravité, la localisation, l’étendue et la profondeur de la plaie, une prise en charge par un professionnel de santé peut être nécessaire.

  1. Nettoyage de la plaie à l’eau ou au sérum physiologique puis sécher soigneusement le pourtour de la plaie.
  2. Retrait de tout corps étranger et application d’un pansement technique permettant le maintien d’un milieu humide favorable à  une cicatrisation accélérée.

Pourquoi certaines plaies aiguës deviennent chroniques ?

D’un point de vue médical, une plaie est considérée comme chronique lorsqu’elle n’est pas cicatrisée au bout de six semaines.

Par exemple, une pathologie affectant le système immunitaire ou circulatoire peut ralentir le processus de cicatrisation. 

Fermer

Prendre soin de votre plaie

Selon la gravité, la localisation, l’étendue et la profondeur de la plaie, une prise en charge par un professionnel de santé peut être nécessaire. Selon la gravité, la localisation, l’étendue et la profondeur de la plaie, une prise en charge par un professionnel de santé peut être nécessaire. Quel que soit le type de plaie, votre pansement devra maintenir un milieu chaud et humide favorable à la cicatrisation et protéger votre plaie. Conseils pour prendre soin de votre plaie

Quelques conseils :

  • Ne pas laisser votre plaie à l’air libre. La recouvrir avec un pansement maintenant un milieu humide indispensable pour une cicatrisation accélérée et éviter tout risque d’infection 
  • Laisser le pansement en place et le renouveler conformément aux recommandations de votre professionnel de santé pour ne pas altérer le processus de cicatrisation.
  • Eviter les chocs sur la zone de la plaie : cela peut l’aggraver.
  • Pour les plaies chroniques qui sont liées à d’autres pathologies, bien suivre les recommandations de votre professionnel de santé (prescriptions médicamenteuses, compression, règles hygiéno-diététiques, …). La cicatrisation dépend également de ce bon suivi.
Fermer

Cicatrisation en milieu humide

La cicatrisation en milieu humide La cicatrisation en milieu humide Le principe de la cicatrisation en milieu humide est de créer et de maintenir un environnement chaud et humide au niveau de la plaie propice à la régénération des tissus. La cicatrisation en milieu humide
Fermer

La cicatrisation en milieu humide

Il est courant de penser « qu’une plaie guérie mieux à l’air libre et qu’il est préférable qu’elle soit sèche. L’apparition d’une croute étant le signe visible d’un début de cicatrisation. »

Or, la recherche médicale a depuis démontré qu’un milieu sec ralentit et altère la qualité de la cicatrisation. A l’inverse, le maintien d’un milieu chaud et humide favorise la cicatrisation.

Le principe de la cicatrisation en milieu humide est de créer et de maintenir un environnement chaud et humide au niveau de la plaie propice à la régénération des tissus. Les cellules vont plus rapidement se multiplier, accélérant ainsi la cicatrisation. Couvrir votre plaie avec un pansement maintenant un milieu humide permet d'éviter la formation de croûtes. Vous pourrez donc conserver une parfaite mobilité de la zone lésée. Ce type de pansements maintenant un milieu humide est composé de matériaux souples, doux, respectueux de la peau et confortables. Le temps de cicatrisation s’en trouve réduit et les changements de pansements sont atraumatiques et indolores. 

Fermer
L’usage systématique des antiseptiques locaux n’est pas recommandé L’usage systématique des antiseptiques locaux n’est pas recommandé Un nettoyage de la plaie au sérum physiologique, à l’eau et au savon est tout à fait suffisant. Processus de cicatrisation

Les plaies chroniques sont naturellement colonisées par des bactéries. Cette flore bactérienne participe au processus de cicatrisation.

Les antiseptiques locaux n’ont donc que peu d’intérêt. Un nettoyage de la plaie au sérum physiologique, à l’eau et au savon est tout à fait suffisant.

En cas d’infection, des antiseptiques peuvent être utilisés. 

Fermer

Références : Accédez aux détails de nos références en cliquant ici !

Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC

Vous êtes sur le point de quitter le site web des Laboratoires Coloplast. Vous allez maintenant être redirigé sur un nouveau site web. 

Continuer sur le site web ({url})