Autosondage urinaire : adopter une nouvelle routine

Intégrer l'autosondage dans son quotidien

Vous devriez vous sonder entre quatre et six fois par jour ou aussi souvent que votre médecin vous l’a prescrit.

Le meilleur moyen de ne pas oublier un sondage est d’en faire une habitude comme les autres.

Conseils pour prendre le rythme

Voici quelques conseils pour parfaire et respecter votre routine de sondage :

1. Associez vos sondages à vos activités quotidiennes comme vous brosser les dents ou prendre un repas.

2. Servez-vous de pense-bêtes ou programmez une alarme sur votre téléphone ou votre montre.

3. Buvez entre 1,5 et 2 litres de boisson minimum par jour et gardez ce cap.

4. Gardez toujours des sondes urinaires et des accessoires à portée de main. Préparez une trousse de secours grâce à notre article à ce propos.

5. Après un oubli, sondez-vous dès que possible.

6. Rapprochez-vous de votre médecin ou infirmier/ère en cas de question ou de doute.

Sonde urinaire

Adopter une nouvelle routine

Dans quelle mesure les troubles urinaires interfèrent-ils avec votre quotidien ? Certainement plus que ce que vous ne le voudriez. Sachez qu’une fois maîtrisé, le sondage intermittent améliore la qualité de vie. Il est cependant normal d’avoir des inquiétudes et des doutes à l’idée de changer ses habitudes. Alors voici quelques conseils utiles pour les novices du sondage.

Étape 1. L’annonce :

il y a de quoi être bouleversé(e) lorsque le médecin vous parle de sondage pour la toute première fois. Vous aurez peut-être l’impression que ce sujet est prématuré alors que vous tentez encore de vous habituer à votre situation. Il est important que l’autosondage relève de votre décision et que vous ayez été bien informé(e) par votre médecin ou votre infirmier/ère de ce qui vous attend. Prenez le temps de vous faire à cette idée.

prendre un rythme d'autosondage

Étape 2. L’apprentissage :

Chacun d’entre nous se sentirait gêné(e) à l’idée qu’un « étranger » regarde ou touche ses parties intimes. Il est important que votre infirmier/ère vous donne toutes les instructions nécessaires tout en respectant votre besoin d’intimité. Par ailleurs, si malgré les démonstrations, certaines étapes du sondage vous échappent, n’hésitez pas à demander une nouvelle explication. Et si cet apprentissage peut se faire à votre domicile, c’est encore mieux !

Étape 3. Les premiers essais à la maison :

Si les doutes vous envahissent une fois de retour chez vous, n’hésitez jamais à demander de l’aide. Il est tout à fait normal que vous ayez besoin de plusieurs essais avant de vous sentir parfaitement à l’aise avec cette pratique. Peut-être avez-vous également peur d’introduire la sonde urinaire seul(e). Bien connaître votre corps vous aidera à mieux comprendre le chemin de la sonde. D’ailleurs, si vous n’avez jamais exploré cette partie de votre corps auparavant, tout cela peut vous paraître assez étrange au début.

- Vous êtes un homme : à première vue, la taille de la sonde urinaire peut vous sembler impressionnante et à l’idée de devoir l’introduire, vous avez peut-être peur de faire des dégâts à l’intérieur. Un schéma de l’anatomie masculine vous aidera à mieux comprendre où se situe votre vessie et donc le chemin emprunté par la sonde urinaire.

- Vous êtes une femme : peut-être avez-vous des difficultés pour trouver l’orifice de votre urètre. Si vous le pouvez, essayez plusieurs positions et utilisez un miroir de poche.

Consultez notre article qui répertorie quelques-unes des inquiétudes les plus fréquentes à propos de l’utilisation d’une sonde urinaire.

prendre un rythme d'autosondage

Étape 4. Prendre de bonnes habitudes et relever de nouveaux défis :

Si vous allez reprendre le travail ou partir en voyage par exemple, il est fort possible que vos nouvelles habitudes soient bouleversées par un emploi du temps différent ou un environnement moins familier (comme des toilettes publiques). Vous devrez peut-être alors utiliser un autre type de sonde urinaire, plus compacte ou équipée d’une poche à urine pré-connectée. Dans tous les cas, il est primordial que vous ne manquiez aucun sondage, même si les conditions d’hygiène et d’intimité ne sont pas les mêmes. Tout ce qu’il vous faut, c’est de l’organisation.

L’avenir

Si le sondage n’est pas une solution provisoire pour vous, l’accepter est d’autant plus important car vous devrez peut-être vivre avec pour le reste de votre vie. Mais, contrairement aux autres solutions de prise en charge des troubles urinaires, l’autosondage intermittent ne demande que quelques minutes à chaque fois. Il doit être réalisé entre quatre et six fois par jour. Cela vous laisse énormément de temps pour profiter de la vie sans vous soucier de votre vessie. Pensez simplement à vérifier régulièrement que vous utilisez la sonde urinaire la mieux adaptée à vos besoins et à votre mode de vie.

Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC