Vous souffrez de troubles colorectaux ?

Vivre avec des troubles colorectaux

Vous souffrez de fuites fécales et/ou de constipation chronique ?

Vous n’êtes pas seul dans cette situation. Associés à un inconfort physique et à des symptômes gênants, tels que des ballonnements, les troubles colorectaux entraînent de lourdes répercussions sur la qualité de vie. En outre, les personnes atteintes craignent souvent la survenue de fuites fécales en public.

Les troubles colorectaux

Les troubles colorectaux Aller à la selle est quelque chose que la plupart des gens trouvent naturel et considèrent comme un sujet personnel. Lorsque vous présentez des troubles colorectaux, vous pouvez rapidement vous sentir isolé. Lire plus
Fermer

Les troubles colorectaux

Les deux principaux problèmes rapportés par les personnes atteintes de troubles colorectaux sont : 

• les fuites fécales, qui surviennent notamment lorsque vous ne contrôlez plus le fonctionnement de vos sphincters

• la constipation chronique, qui se caractérise par des difficultés à aller à la selle.

Ces troubles sont-ils fréquents ?

Dans une étude publiée en 2016 qui a inclus 179 patients, les troubles colorectaux modérés à sévères étaient retrouvés chez 61% des patients médullaires, 43% des scléroses en plaques et 23% des hémiplégiques*.

Sans prise en charge adaptée, les troubles colorectaux peuvent empêcher les personnes concernées de vivre une vie confortable et de mener à bien les activités qu’ils aiment.

 

* Source : Prévinaire JG, Soler JM, Bordji H, Fiolet MC, Navaux MA, Mortier PE. Sévérité des troubles colorectaux associés aux maladies neurologiques et évaluation pratique par questionnaire à un item (PGI-S). Progrès en urologie 2016 ; 26 : 573-581.

Fermer

Symptômes et causes

Symptômes colorectaux

Symptômes colorectaux

Il peut être difficile de parler des symptômes des troubles colorectaux. C’est pourquoi il est utile de bien connaître les signes et symptômes évocateurs des troubles colorectaux afin d’en parler avec son professionnel de santé. Lire plus
Fermer

Symptômes colorectaux

Les symptômes colorectaux dépendent directement de leur origine.

Les troubles colorectaux les plus fréquents sont :

Les fuites fécales

Le terme « fuites fécales » décrit l’évacuation involontaire de selles. Elles surviennent lorsque le patient n’est plus en mesure de contrôler l’ouverture de son anus.

La constipation chronique

La constipation fait encore débat. En effet, les symptômes varient largement d’une personne à une autre. Elle se caractérise souvent par la rareté des selles et des difficultés lors de la défécation.

Les fuites fécales par trop plein (regorgement)

Les fuites fécales par regorgement sont généralement liées à la présence d’une constipation chronique. La constipation n’empêche pas la survenue de fuites de selles.

Des symptômes caractéristiques des fuites fécales

• Un besoin urgent et incontrôlé d’aller à la selle, correspondant à une contraction brutale du rectum (incontinence par impériosité)

• Fuites fécales sans sensation de besoin (incontinence passive)

• Sous-vêtements souillés

• Fuites de gaz involontaires (flatulences

Des symptômes caractéristiques de la constipation

• Difficultés à aller à la selle •Ballonnements

• Inconfort

• Douleurs abdominales persistantes

• Augmentation du temps passé aux toilettes

Quand consulter un professionnel de santé ?

Les personnes atteintes de troubles colorectaux hésitent bien souvent à parler de ces difficultés, considérées comme intimes, avec leur médecin.

Il est pourtant indispensable d’obtenir un avis médical avant que les troubles colorectaux ne gâchent complètement votre vie.

Fermer
Causes des troubles colorectaux

Causes des troubles colorectaux

Les troubles colorectaux ne sont pas une maladie en soi. Il existe habituellement une cause sous-jacente aux troubles colorectaux. Les causes fréquentes de ces troubles sont d'origine neurologique ou non-neurologique. Lire plus
Fermer

Causes des troubles colorectaux

Troubles neurologiques

Si vous souffrez d’un trouble neurologique, il est probable que vous présentiez un intestin neurogène. En effet, il est très probable que les nerfs de votre moelle épinière, responsables du contrôle des intestins, soient endommagés.

Parmi les pathologies neurologiques responsables de troubles colorectaux, on trouve :

Lésion médullaire

Sclérose en plaques

Spina bifida

•Maladie de Parkinson

Troubles non-neurologiques

Les troubles colorectaux peuvent également résulter d’un certain nombre de pathologies non-neurologiques, comme le traumatisme obstétrique : complications après l’accouchement par exemple, lorsque les muscles du sphincter ont été endommagés conduisant à une incapacité de contrôler l’envie d’aller aux toilettes.

Fermer

Les intestins

Le fonctionnement des intestins

Le fonctionnement des intestins

Les intestins constituent la partie basse de l’appareil digestif, un tube continu s’étirant de la bouche à l’anus. L’appareil digestif est responsable de l’absorption des nutriments provenant des aliments ingérés et de l’élimination des substances qui ne peuvent être utilisées par l’organisme. Lire plus
Fermer

Le fonctionnement des intestins

Le fonctionnement de l’intestin

Le terme générique « intestins » désigne l’intestin grêle et le gros intestin (côlon, rectum et anus). L’intestin grêle a pour rôle d’absorber les nutriments présents dans les aliments ingérés et digérés dans l’estomac. Le gros intestin, quant à lui, absorbe l’eau présente dans les aliments et forme des accumulations de déchets semi-solides et solides appelées selles. Celles-ci sont ensuite éliminées de l’organisme par l’anus. Les déchets progressent dans le tube digestif grâce à des contractions musculaires involontaires (péristaltisme).

L’appareil digestif

Les selles sont provisoirement stockées dans le rectum. En l’absence de troubles, le rectum, lorsqu’il est plein, envoie un message nerveux au cerveau entraînant l’envie d’aller aux toilettes et l’ouverture du sphincter anal. La relaxation du sphincter anal et la contraction du rectum permettent aux selles d’être évacuées de l’organisme. 

Lorsque vous présentez un trouble du fonctionnement intestinal, il est possible que vous soyez concerné par les fuites fécales et/ou une constipation chronique.

Fuites fécales

Le terme « fuites fécales » décrit l’évacuation involontaire de selles. Elles surviennent lorsque le patient n’est plus en mesure de contrôler l’ouverture de son anus.

Constipation chronique

La constipation fait encore débat. En effet, les symptômes varient largement d’une personne à une autre. Elle se caractérise souvent par la rareté des selles et des difficultés lors de la défécation. 

Intestin neurologique

Le terme « intestin neurogène » est une perte du contrôle nerveux, d’origine neurogène, qui empêche le fonctionnement normal du transit intestinal. Parmi les causes probables, les traumatismes médullaires, la sclérose en plaques et le spina bifida.

Fermer
L'intestin neurologique

L'intestin neurologique

Le terme « intestin neurologique  » est principalement utilisé pour décrire une altération de la commande nerveuse des intestins qui perturbe le fonctionnement normal du transit. Lire plus
Fermer

L'intestin neurologique

Le terme « intestin neurologique  » est utilisé en présence de selles peu fréquentes, de constipation, de fuites fécales et de difficultés lors de la vidange des intestins chez les personnes atteintes d’une affection neurologique (lésion médullaire traumatique, spina bifida, sclerose en plaques, maladie de Parkinson, accident vasculaire cérébral...).

Le contrôle des muscles du sphincter anal est souvent altéré, augmentant le risque de fuites fécales. 

On dénombre deux principaux types de dysfonctionnements intestinaux neurologiques :

• Intestin spastique

• Intestin flasque

Intestin spastique

L’intestin spastique peut être accompagné d’une perte de la sensibilité rectale. Le patient n’est alors plus en mesure de sentir lorsque son rectum est plein. Les muscles du sphincter anal (qui assurent la fermeture de l’anus) se contractent généralement de façon normale mais le réflexe d’exonération, caractérisé par la contraction du rectum et l’ouverture de l’anus suite au remplissage du rectum, survient de façon impromptue. Cela peut occasionner la survenue de fuites fécales à tout moment. On parle d'intestin spastique lorsque la lésion de la moelle épinière se situe au-dessus de la vertèbre T12.

Moelle épinière

Intestin flasque

L’intestin flasque est caractérisé par un défaut de contraction des muscles de l’intestin et du sphincter anal (qui maintiennent habituellement l’anus fermé). L’absence de fermeture de l’anus peut être à l’origine de fuites fécales accidentelles. On parle d’intestin flasque lorsque la lésion de la moelle épinière se situe en dessous de la vertèbre T12.

Les lésions de la moelle épinière représentent l’une des causes probables de l’intestin neurogène. Le lien entre troubles colorectaux et lésion médullaire dépend de l’emplacement et de la gravité de la lésion (comme indiqué ci-dessus).

La sclérose en plaques, le spina bifida et la maladie de Parkinson constituent d’autres causes possibles de l’intestin neurogène.

Fermer
Prendre soin de vos intestins

Prendre soin de vos intestins

Les fuites fécales et la constipation chronique peuvent être très gênantes et avoir un impact important sur la qualité de vie. En plus de l'inconfort et des ballonnements, vous pouvez également craindre un accident en public. C’est pourquoi il est très important que vous preniez soin de vos intestins. Lire plus
Fermer

Prendre soin de vos intestins

Pourquoi est-il si important de prendre soin de ses intestins ?

Il est important de prendre certaines habitudes pour améliorer votre bien-être physique et psychique et pour vous aider à :

• Aller à la selle régulièrement et sans douleur

• Prévenir les fuites fécales et la constipation chronique

• Améliorer votre qualité de vie

Solutions pour la prise en charge des troubles colorectaux

Il existe plusieurs options thérapeutiques pour faire face aux fuites fécales et à la constipation. Celles-ci sont présentées ci-dessous, de la moins invasive à la plus invasive :

• Traitement conservateur

• Stimulation digitale

• Irrigation transanale, également appelée irrigation intestinale, grâce au système Peristeen®, par exemple

• Stimulation des nerfs sacrés

• Irrigation colique antérograde (ICA)

• Stimulation des racines sacrées antérieures• Stomie digestive

Pyramide des solutions disponibles pour la prise en charge des troubles colorectaux

En cas de troubles colorectaux, il est très probable que votre médecin vous prescrive, dans un premier temps, un traitement conservateur consistant en une modification de vos habitudes alimentaires ou de votre apport hydrique et en la prescription de traitements médicamenteux : laxatifs de lest, laxatifs osmotiques, suppositoires ou micro-lavements.

Irrigation transanale

Si les traitements conservateurs n’ont pas permis de soulager vos troubles colorectaux, l’irrigation transanale peut s’avérer utile. L’irrigation transanale permet de prévenir les fuites fécales et la constipation chronique en vidant les intestins de manière régulière et sûre. Découvrez le système d’irrigation intestinale de Coloplast pour faire face aux troubles colorectaux : Peristeen®.

Fermer

L'irrigation transanale

Il est impératif de consulter un professionnel de santé formé à l'utilisation du système Peristeen avant de pratiquer la technique d'irrigation transanale.

Qu'est-ce que l’irrigation transanale ?

Qu'est-ce que l’irrigation transanale ?

Lire plus
Fermer

Qu'est-ce que l’irrigation transanale ?

L’irrigation transanale consiste à introduire de l’eau tiède dans l’intestin par le rectum à l’aide d’une sonde rectale. L’eau stimule les mouvements de l'intestin et évacue les selles vidant ainsi la partie inférieure de l’intestin. Il est important d’utiliser Peristeen de façon régulière afin de prévenir la constipation et le risque de fuites fécales. En savoir plus sur le système d’irrigation transanale, Peristeen®.

Fermer
Où se procurer Peristeen® ?

Où se procurer Peristeen® ?

Lire plus
Fermer

Où se procurer Peristeen® ?

Pour utiliser Peristeen, il vous faut une ordonnance de votre médecin spécialiste (gastro-entérologue ou de rééducation fonctionnelle ou votre chirurgien viscéral). Pour les enfants, le pédiatre ou le chirurgien pédiatrique sont également habilités à prescrire Peristeen. Vous devez toujours consulter un professionnel de santé spécialisé et expérimenté avant d’entamer la procédure d’irrigation, et recevoir des instructions précises d’un professionnel de santé avant d’utiliser ce produit. 

Fermer
À quelle fréquence pratiquer l'irrigation ?

À quelle fréquence pratiquer l'irrigation ?

Lire plus
Fermer

À quelle fréquence pratiquer l'irrigation ?

La plupart des gens commencent par pratiquer une irrigation quotidienne. Il faut environ 4 à 12 semaines pour établir une routine régulière. Lorsque cette routine est établie, pratiquer une irrigation tous les deux jours suffit dans la majorité des cas.53 Avec un peu de temps et d’expérience, vous parviendrez à trouver la fréquence qui vous convient le mieux. Il est important de pratiquer l’irrigation de façon régulière afin de prévenir la constipation et le risque de fuites fécales. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre infirmier(e).

Fermer
Quel moment de la journée privilégier pour l'irrigation ?

Quel moment de la journée privilégier pour l'irrigation ?

Lire plus
Fermer

Quel moment de la journée privilégier ?

Essayez d’adopter un rythme régulier et de pratiquer l’irrigation au même moment de la journée. Manger et boire facilitent le transit. Une irrigation 30 minutes après le repas semble donc appropriée. N’ayez pas peur de modifier légèrement vos habitudes pour les intégrer à vos activités quotidiennes (par exemple l’irrigation transanale).

Fermer
Utiliser Peristeen® lors de ses déplacements

Utiliser Peristeen® lors de ses déplacements

Lire plus
Fermer

Utiliser Peristeen® lors de ses déplacements

Oui. N’oubliez pas d’emporter votre système d’irrigation transanale ainsi que plusieurs sondes car elles peuvent ne pas être disponibles partout à l'étranger. Si vous voyagez dans un pays où l’eau n’est pas potable, utilisez de l’eau en bouteille ou bouillie et refroidie. N’oubliez pas qu'en cas de changement de fuseaux horaires, votre corps peut avoir besoin d’un peu de temps pour s’adapter. Il se peut également que vous mangiez un type de nourriture différent qui peut avoir un impact sur votre transit.

Fermer
Fuites fécales entre deux irrigations : que faire ?

Fuites fécales entre deux irrigations : que faire ?

Lire plus
Fermer

Fuites fécales entre deux irrigations : que faire ?

En cas de fuites fécales entre les irrigations, il se peut que cela soit lié à une vidange insuffisante de votre intestin, notamment en raison d’une constipation chronique ou de selles très dures. Il se peut également que vous utilisiez trop d’eau au cours de l’irrigation. Contactez votre médecin ou votre infirmière qui vous aidera à adapter les différents paramètres.

Fermer
Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC