L'intimité avec votre stomie

De quelle manière l’opération chirurgicale va-t-elle changer ma vie sexuelle ?

Après une opération chirurgicale de ce type, l’intimité dépend très largement de la nature même de l’opération que vous avez subie. Par exemple, chez l’homme, une ablation du rectum ou de la vessie peut se traduire par une impotence temporaire ou permanente et/ou une gêne mais ne devrait pas perturber l’érection.

Si vous souffrez d’impotence, veuillez prendre contact avec votre infirmière stomathérapeute. Elle sera en mesure de vous proposer des solutions à ce problème. Il est important que vous parliez de manière franche et ouverte avec votre partenaire des changements qui découlent de la stomie, même si cela vous embarrasse.

N’hésitez pas à parler avec votre infirmière stomathérapeute. Celles-ci ont l’habitude de parler de ce type de problèmes et pourront vous aider de bien des manières, que ce soit en vous donnant des conseils ou en vous proposant des accessoires.

Retrouvez votre intimité de la meilleure des manières

couple

Y-a-t-il des choses qu’il vaut mieux éviter de manière générale ?

De manière générale, discutez avec votre professionnel de santé de tous les types d’activités sexuelles qu’il convient d’éviter.

Selon l’opération que vous avez subie, il pourra vous demander d’éviter le sexe anal. Il est dangereux et fortement déconseillé d’utiliser la stomie comme substitut du rectum pour le sexe anal. Cela peut entraîner des saignements et une cicatrisation qui pourraient poser des problèmes et rendre une nouvelle opération nécessaire.

Les femmes ayant subi une reconstruction du vagin devront attendre l’accord de leur médecin pour reprendre les rapports sexuels par voie vaginale.

Comment éviter les douleurs pendant les rapports sexuels ?

Il est possible que vous soyez plus à l’aise dans des positions dans lesquelles le poids est réparti de l’autre côté de votre stomie. Vous pouvez également utiliser un oreiller pour être plus à l’aise ou du lubrifiant intime. Cependant, l’aide la plus précieuse vous sera apportée par votre partenaire au prix de discussions ouvertes à propos des changements liés à la stomie. Il est important aussi que vous ne vous sentiez pas gêné par votre opération.

Aussi, n’oubliez pas que le sexe ne se limite pas aux rapports sexuels (par exemple masturbation).

Que faire avec ma poche ?

Tout d’abord, veillez à ce qu’elle soit vide et propre. Vous ressentirez peut-être le besoin de mettre une poche neuve avant les rapports sexuels. Sachez qu’il existe aussi des poches plus petites adaptées à chaque situation.

Certaines personnes optent pour un bouchon de stomie, tandis que d’autres préfèrent changer pour une mini-poche ou une poche fermée. Dans tous les cas, ces options sont plus petites, moins encombrantes et donc plus discrètes que les poches classiques.

Que porter pour me sentir plus à l’aise ?

Les hommes pourront porter un tee-shirt ou un débardeur recouvrant la poche de stomie, ou un vêtement resserré à la taille pour maintenir la poche en place.

Quant aux femmes, les sous-vêtements féminins de type nuisette ou caraco permettent de se sentir attirante tout en cachant complètement la poche. Les culottes ouvertes à l’entrejambes peuvent également être utiles pour maintenir la stomie en cas de mouvement.

Enfin, il existe aussi des recouvre-poches, disponibles en plusieurs coloris, pour plus de discrétion.

Que faire pour éviter les odeurs ?

Il existe des déodorants lubrifiants conçus spécialement pour éviter les odeurs pendant les rapports sexuels.

La contraception pour les personnes stomisées

contraception avec une stomie

La contraception doit être utilisée de la même manière qu’avant l’opération si la grossesse n’est pas un objectif à long terme. Les personnes stomisées peuvent utiliser tous les types de contraception.

Cependant, pour certaines femmes iléostomisées, la réalisation de certains examens radiologiques (transit baryté), comportant l’ingestion d’un produit de contraste opaque aux rayons X peut contrarier l’efficacité des pilules contraceptives.

Il est préférable d’en discuter avec votre professionnel de santé ou votre infirmière stomathérapeute.

La grossesse avec une stomie

femme enceinte avec une stomie

La fécondité après l’opération

Pour les femmes

Une opération de la vessie ou des intestins peut avoir pour conséquence une fécondité réduite en raison des adhérences ou si l’utérus s’est incliné.

Pour les hommes

• Avant toute opération présentant un risque de lésion nerveuse, vous devez discuter avec votre professionnel de santé ou votre infirmière stomathérapeute de la possibilité de conserver votre sperme dans un centre de procréation, dans l’éventualité où vous souhaiteriez avoir des enfants plus tard.

• Le stress lié à l’opération et au traitement peut réduire le taux de l’hormone sexuelle masculine, la testostérone, pendant une courte période.

• Tant que les testicules ne sont pas touchés par l’opération, il n’y a pas de raison d’entreprendre un traitement hormonal.

Vous pouvez obtenir de l’aide pour tomber enceinte

Les personnes stomisées, comme les autres personnes sans enfants, disposent aujourd’hui de plusieurs options. Contactez votre professionnel de santé ou votre infirmière stomathérapeute pour obtenir de l’aide.

Les personnes stomisées peuvent mener une grossesse à terme et accoucher normalement

Avoir une stomie ne vous empêche pas de mener une grossesse à terme et d’accoucher normalement. Au fur et à mesure que le ventre s’arrondit, la stomie évoluera et s’adaptera à la forme de l’abdomen. C’est pourquoi il est indispensable d’adapter l’appareillage de stomie à votre morphologie.

Au début de la grossesse, il sera utile de prendre contact avec une infirmière stomathérapeute, car il pourrait y avoir des facteurs à prendre en compte concernant les produits que vous utilisez.

En fin de grossesse, il se peut que vous ayez besoin d’utiliser un miroir pour changer votre poche. La stomie ne remet habituellement pas en cause un accouchement par voie basse.

La stomie affectera-t-elle la naissance du bébé ?

Vous pouvez, sans aucun risque pour votre bébé ou vous-même, accoucher. La stomie n’est pas un obstacle.

Aspects émotionnels

Parler de sa stomie

Parler de sa stomie

Parler de vos émotions vis-à-vis de votre stomie à votre infirmière stomathérapeute et à votre (nouveau) partenaire vous fera aller de l'avant. Lire plus
Fermer

Parler de votre stomie

Références

Annemette Bach, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Grethe Hansen, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Elisabeth Aveborn, stomathérapeute, Suède ; Ina Berndtsson, stomathérapeute et sexologue, Suède.

http://www.ostomy.org/uploaded/files/ostomy_info/uoaa_sexuality_en.pdf

Beaucoup de personnes évitent le contact physique, de peur que cela mène à des attentes ou des demandes qui ne pourraient pas être satisfaites.     

De manière générale, rien ne s’oppose à une vie sexuelle épanouie quand on est porteur d’une stomie. Il est tout à fait naturel de perdre le désir d’avoir des rapports sexuels pendant la maladie et après l’opération. Cependant, le fait de parler de vos émotions vis-à-vis de la stomie, de la maladie et de l’opération sera bénéfique pour vous.

Parlez de votre vie intime à votre infirmière stomathérapeute

Parlez de toutes vos préoccupations à votre infirmière, y compris celles qui concernent votre vie intime.  Cela vous aidera à prendre un bon départ. Votre infirmière stomathérapeute a l’habitude de parler des inquiétudes que vous rencontrez et elle pourra vous aider de bien des manières, que ce soit en vous donnant des conseils ou en vous proposant des accessoires pour stomie.

Parlez de votre stomie à votre partenaire

Parlez de façon ouverte et honnête à votre partenaire. Cela ne fera que renforcer le lien qui vous unit et votre confiance et respect mutuels même si à premier abord vous pouvez vous sentir embarrassé.

Il se pourrait que vous n’ayez pas suffisamment d’énergie pour reprendre votre vie sexuelle ou que cela s’avère difficile en raison de la fatigue, de la peur de la douleur ou de blocages psychologiques. Cependant, il est important que vous mainteniez la proximité et le contact physique avec votre partenaire, sans que cela ne mène nécessairement à un rapport sexuel.

Comment annoncer à un nouveau partenaire que j’ai une stomie ?

L’idée d’une future relation intime peut être angoissante pour une personne stomisée n’ayant pas de partenaire. À quel moment est-il opportun de parler de votre stomie ? Au début de la relation, pour s’assurer que le partenaire ne se sente pas trompé ? Ou bien plus tard, au risque de ruiner l’atmosphère ?

Il peut être difficile de s’ouvrir sur ce sujet. Afin de vous préparer à cette situation, pensez à ce que vous allez dire, pour vous sentir prêt lorsque la situation se produira.

Mais surtout, n’oubliez jamais que vous êtes bien plus qu’une personne stomisée. En montrant cela à votre partenaire, vous empêcherez la stomie de devenir un problème qui pourrait compromettre votre relation.

La peur du rejet est une chose que presque tout le monde doit affronter. Souvenez-vous que les personnes non stomisées sont elles aussi parfois rejetées. Il est également possible que vous rencontriez quelqu’un qui vous rejette sans même être au courant de votre stomie. Il se peut que cette personne soit tout simplement intimidée par les choses nouvelles et différentes, qui se présentent à elle.  Demandez-vous si la relation aurait pu marcher, même si vous n’aviez pas été stomisé.

Groupes de soutien

Enfin, rien n’est plus utile que de parler à quelqu’un qui comprend véritablement ce que vous vivez. Les groupes de soutien locaux sont un bon moyen de rencontrer d’autres personnes stomisées et d’obtenir des conseils pratiques, des astuces et une aide personnalisée. Consultez votre infirmière stomathérapeute pour connaître les groupes à rejoindre. 

Fermer
Accepter son corps avec une stomie

Accepter son corps

Après l’opération, vous aurez certainement des inquiétudes sur les changements de votre corps. Découvrez nos conseils pour accepter ces changements. N'oubliez pas que vous retrouverez une intimité et des relations amoureuses normales après l'opération. Lire plus
Fermer

Conseils pratiques pour les personnes stomisées

Références

Annemette Bach, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Grethe Hansen, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Elisabeth Aveborn, stomathérapeute, Suède ; Ina Berndtsson, stomathérapeute et sexologue, Suède.

http://www.ostomy.org/uploaded/files/ostomy_info/uoaa_sexuality_en.pdf

Après l’opération, il est normal d'avoir des inquiétudes sur votre "nouveau" corps. Une transformation radicale du corps, la peur d’une maladie grave, l’hospitalisation et l’opération en elle-même : tous ces éléments peuvent représenter un fardeau émotionnel. Vous pourriez avoir besoin de temps pour vous habituer aux changements physiques et vous sentir moins attirant. Bien que cela puisse paraître difficile, vous vous sentirez mieux une fois que vous les aurez acceptés comme une part de vous-même. C’est également vrai pour votre partenaire. Votre vie n’est pas déterminée par votre stomie, mais par vos besoins qui peuvent toujours être satisfaits.

Être à l’écoute des besoins de votre partenaire

Il est normal que votre vie sexuelle mette un peu de temps à revenir à la normale. Évitez de vous mettre la pression ainsi qu’à votre partenaire. Il vous faudra du temps pour vous adapter, mais la plupart des personnes stomisées parviennent à revenir à une vie sexuelle saine. Soyez également à l’écoute des besoins de votre partenaire, et pas seulement des vôtres ; grâce à cela, une grande partie de vos préoccupations s’estomperont naturellement. L’intimité ne se limite pas qu’au sexe, et c’est aussi vrai pour les personnes stomisées N’oubliez pas que l’intimité va bien au-delà des rapports sexuels, et qu’elle peut être épanouissante et agréable en elle-même. Prenez le temps d’apprécier le contact, les caresses et les baisers. Cela vous permettra de vous sentir naturellement prêt(e) pour les rapports sexuels avec le temps.

Retrouver son intimité après l'opération

Vous pourrez tout à fait retrouver une intimité et des relations amoureuses normales après l’opération. Le délai et la façon dont celles-ci se normaliseront dépendent de la nature de l’opération chirurgicale que vous avez subie. Par exemple, vous pourriez ressentir une gêne en cas d’ablation du rectum ou de la vessie, car l’utérus pourrait se déplacer. Dans certaines interventions, le rectum peut être retiré. Les nerfs qui régulent l’érection et l’éjaculation sont situés près du rectum chez les hommes et peuvent être lésés. Certains hommes stomisés connaissent alors des problèmes d’érection. Cependant, la majorité d’entre eux n’ont pas de problèmes d’orgasme. Pour certaines femmes, l’opération peut consister à retirer le rectum et une partie du vagin. Dans ces cas, elles peuvent ressentir des douleurs pendant les rapports sexuels. Il est alors utile de chercher la bonne position, en essayant différentes positions sexuelles, ou d’utiliser des lubrifiants vaginaux. Vos sensations pourraient être modifiées, et vous pourriez ressentir une certaine douleur. Faites vos propres expériences, pas à pas, en prenant des précautions.

Qu’en est-il de la stomie ?

La stomie est parfaitement capable de résister à la reprise de votre vie sexuelle et la cicatrice de l’opération ne se rouvrira pas. La maladie pour laquelle vous avez été opéré(e) n’est pas infectieuse, et le risque de rechute n’est pas lié à votre vie sexuelle. Souvenez-vous que la stomie est généralement plus active entre une heure et une heure et demie après un repas ; il peut être utile de parler à votre partenaire du risque d’émission de gaz, afin d’éviter toute gêne.

Que pouvez-vous faire pour encore plus améliorer vos expériences sexuelles ?

Il peut être utile d’essayer différentes positions qui vous permettront de ne pas écraser votre stomie, d’utiliser un oreiller pour vous soutenir et d’utiliser des lubrifiants. Après l’opération, certains hommes peuvent éprouver des difficultés à conserver une érection en raison de lésions nerveuses. Si vous avez ce problème, il peut être utile d’adopter une position qui demande moins d’effort physique, car cela peut prolonger l’érection.

Si vous êtes confronté à des difficultés sexuelles après l’opération, consultez votre professionnel de santé ou votre infirmière stomathérapeute.

Fermer

Complications liées à l'intimité

femme stomisée

Pour les femmes stomisées

Apprenez-en plus sur les complications potentielles pour les femmes en matière d’intimité et de sexualité après une stomie. Lire plus
Fermer

Complications liées à l’intimité pour les femmes stomisées

Références

Annemette Bach, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Grethe Hansen, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Elisabeth Aveborn, stomathérapeute, Suède ; Ina Berndtsson, stomathérapeute et sexologue, Suède.

http://www.ostomy.org/uploaded/files/ostomy_info/uoaa_sexuality_en.pdf

Douleurs pendant les rapports sexuels chez les femmes stomisées

La douleur peut avoir un impact sur la stimulation sexuelle, et, après plusieurs tentatives, la peur de la douleur pourrait compromettre le plaisir et la spontanéité de la vie sexuelle. Parlez de la douleur et de vos expériences à votre infirmière stomathérapeute. Il existe différents gels analgésiques que vous pouvez utiliser, ainsi que des exercices qui pourraient vous aider.

Si vous ressentez une sécheresse vaginale après votre stomie

Les suppositoires, un lubrifiant à base d’eau ou de la salive sur un doigt pourraient contribuer à atténuer la sécheresse vaginale. Le gel lubrifiant est disponible en pharmacie. Le lubrifiant, qui doit être de préférence à base d’eau et sans additif, est appliqué sur le pénis et autour de l’orifice vaginal.

Une augmentation des pertes vaginales peut être un effet secondaire après une stomie

Il existe plusieurs manières de résoudre un problème d’augmentation des pertes, selon l’importance de ces dernières. Dans certains cas, un protège-slip pourrait suffire. Dans d’autres cas, il est nécessaire d’envisager les suppositoires ou les lavements. Il pourrait également être utile de renforcer les muscles du plancher pelvien avec des exercices réguliers. Parlez-en à votre professionnel de santé.

Changement de la sensibilité du clitoris chez les femmes stomisées

Les voies nerveuses du clitoris pourraient être endommagées et la sensibilité du clitoris pourrait par conséquent changer. Il est donc possible que certaines personnes aient besoin de plus de temps pour atteindre une stimulation sexuelle. Au contraire, la zone autour de l’orifice vaginal peut devenir trop sensible, ce qui pourrait rendre même le contact le plus délicat inconfortable ou douloureux.

Il est également possible d’être sexuellement stimulée ou d’arriver à un orgasme sans faire appel au clitoris. Si cela ne s’est jamais produit, cela peut être appris ou découvert. Essayez d’explorer votre corps par la masturbation.

Effets secondaires de la chimiothérapie ou radiothérapie pour les personnes stomisées

Les soins de suivi peuvent parfois avoir des effets secondaires qui peuvent affecter la vie sexuelle. La chimiothérapie peut affecter les menstruations et les interrompre pour une période plus ou moins longue. Certains types de traitement médicamenteux peuvent affecter le désir de rapport sexuel. La radiothérapie peut, selon le champ de rayonnement, entraîner des douleurs et des irritations de la muqueuse vaginale. Après la radiothérapie, des cicatrices pourraient se former, ce qui pourrait faire perdre son élasticité au vagin ; cela pourrait guérir avec l’environnement extérieur. Il est important de consulter votre professionnel de santé et discuter de l’étendue du traitement et de ses conséquences possibles. 

Fermer
homme stomisé

Pour les hommes stomisés

Apprenez-en plus sur les complications potentielles pour les hommes en matière d’intimité et de sexualité après une stomie. Lire plus
Fermer

Complications potentielles pour les hommes

Références

Annemette Bach, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Grethe Hansen, infirmière stomathérapeute, Danemark ; Elisabeth Aveborn, stomathérapeute, Suède ; Ina Berndtsson, stomathérapeute et sexologue, Suède.

http://www.ostomy.org/uploaded/files/ostomy_info/uoaa_sexuality_en.pdf

Les problèmes les plus fréquents sont les troubles de l’érection ou de l’éjaculation.

En cas de trouble de l’érection

Une « pompe à vide » (ou vacuum) peut être utilisée pour provoquer une érection mécanique en créant un vide qui va faire remonter le sang au niveau du pénis. L’utilisation d’un anneau, garrot placé à la base de la verge, permet ensuite de maintenir l’érection.

Absence d’érection

Il existe également des solutions chirurgicales en cas de dysfonction érectile sévère. N’hésitez-pas à en parler à un urologue. Un traitement médical est également possible.  

Absence d’éjaculation

L’absence d’éjaculation est due aux lésions nerveuses : il peut y avoir absence complète d’éjaculation ou éjaculation rétrograde, dans ce cas, au lieu de sortir normalement par le méat urétrale, le sperme est renvoyé en arrière dans la vessie et sera évacué lors de la miction. Cela confère un aspect inhabituel à l’urine. Cette situation ne présente pas de risques, mais l’homme ne sera plus fécond. La plupart des hommes ne constatent pas de changement important dans la sensation orgasmique, mais cela pourrait entraîner un sentiment de honte chez certains. Par conséquent, il est important que le partenaire apporte un soutien positif. 

Si vous éprouvez un changement de la sensibilité de votre pénis après l’opération chirurgicale

Suite à certaines lésions nerveuses, certains pourraient ressentir une diminution de la sensibilité au niveau du pénis et du scrotum, ou une augmentation de la sensibilité qui pourrait rendre même le contact le plus délicat inconfortable ou douloureux. 

Douleurs lors de l’érection et de l’éjaculation pour les hommes stomisés

Après une opération de la vessie ou de l’intestin ou une radiothérapie, des douleurs pourraient être ressenties lors de l’érection et de l’éjaculation pendant une courte période. Ces problèmes disparaissent généralement d’eux-mêmes après une courte période. Cette situation ne présente pas de risque, et n’est pas le signe d’une maladie. Dans certains cas, un traitement médicamenteux peut aider. Parlez-en à votre médecin.  

Impuissance après une stomie

Seule une faible proportion des hommes ayant subi une opération intestinale souffrent d’impuissance de façon permanente après un an.

Le corps a besoin de temps pour revenir à la normale après une opération aussi importante. N’oubliez pas que l’érection, l’éjaculation et l’orgasme sont indépendants les uns des autres : un homme peut parfaitement arriver à une satisfaction totale sans érection.

• Essayez de déterminer la cause de l’impuissance. Un élément pouvant indiquer la présence de dommages physiques est l’absence de tout signe d’érection, que ce soit pendant le sommeil, le matin ou lors de la masturbation.

• Demandez-vous si quelque chose pourrait être modifié dans votre vie quotidienne. Êtes-vous reposé ou fatigué au moment des rapports sexuels ? Recevez-vous une stimulation physique ou mentale suffisante ? Comment votre relation avec votre partenaire en général se porte-t-elle ? Les conflits affectent la capacité d’avoir une érection.

• Le tabac, l’alcool, certains traitements médicamenteux et certaines maladies chroniques peuvent accroître le risque de troubles de l’érection.

• Si vous et votre partenaire ne parvenez pas à obtenir des résultats en communiquant et en résolvant les problèmes, contactez votre médecin généraliste ou votre infirmière stomathérapeute pour discuter d’un traitement avant que cela ne nuise à votre relation.

Certains problèmes peuvent être résolus grâce à des conseils et des recommandations. Si cela ne suffit pas, vous avez également la possibilité de consulter un sexologue ou un urologue. 

Effets secondaires de la radiothérapie ou chimiothérapie

La radiothérapie peut ralentir la circulation sanguine, ce qui rend une érection normale impossible. De la même manière, la sensibilité des parties génitales peut être affectée. Ces effets secondaires peuvent se développer dans la première année suivant le traitement. La chimiothérapie peut atténuer les érections et la passion, mais la situation reviendra à la normale après une ou deux semaines. Certains types de chimiothérapie et médicaments préventifs contre la nausée peuvent affecter la production d’hormones. 

Un très petit nombre de traitements de chimiothérapie entraînent des dommages permanents du système nerveux, à la suite desquels le sperme pourrait s’écouler dans la vessie.     

Fermer
Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC