Si vous avez une iléostomie ou une colostomie, vous aurez probablement des questions concernant votre régime alimentaire : dois-je adopter un régime spécial ? Des aliments sont-ils à proscrire ? Qu’en est-il de l’alcool : est-il aussi à proscrire ? En un mot : non.
De manière générale, les aliments qui étaient bons et sains pour vous avant votre intervention chirurgicale le sont toujours et c’est également valable pour les aliments qui n’étaient ni bons ni sains. Cela étant dit, nous allons vous fournir des conseils et informations concernant les différents types de boissons et aliments dans les paragraphes suivants. Nous nous adressons aux personnes avec une iléostomie ou une colostomie, mais d’autres personnes peuvent s’en inspirer. 

S’alimenter lorsque vous avez une iléostomie ou une colostomie

femme heureuse Conseils alimentaires pour les personnes avec une stomie Le paragraphe suivant vous apportera des informations et des conseils utiles concernant les 2 à 6 premières semaines suivant votre intervention chirurgicale, puis lorsque vous aurez complètement récupéré de votre opération. Conseils pour votre régime alimentaire
Fermer

Conseils alimentaires pour les personnes avec une stomie

De manière générale, les personnes avec une stomie peuvent manger et boire ce qu’elles veulent sauf si le chirurgien ou l'infirmière stomathérapeute a émis un avis contraire. Tout comme avant la chirurgie, certains aliments seront plus faciles à digérer que d’autres. Et après la chirurgie vous devrez encore plus être à l’écoute des signaux que votre corps vous envoie.  

Juste après l'intervention chirurgicale

Plus tôt vous reprendrez votre régime alimentaire habituel après l’intervention, plus vite votre système intestinal fonctionnera de nouveau normalement. Prenez le temps de bien mâcher les aliments. 

Pendant les 2 à 4 premières semaines 

  • Votre corps étant encore en phase de cicatrisation, manger des aliments qui sont plus faciles à digérer favorisera votre rétablissement.
  • Vous vous sentirez probablement un peu ballonné. Essayez dans un premier temps de manger peu, mais régulièrement. 
  • Pour commencer, privilégiez les aliments plutôt mous. 
  • Il est très important que vous preniez le temps de bien mâcher les aliments. 

4 à 6 semaines après l'opération

  • Une perte d’appétit est souvent constatée 4 à 6 semaines après l'opération chirurgicale. 
  • Il peut se révéler nécessaire de compléter votre régime avec des boissons énergisantes et protéinées. Certaines sont disponibles en pharmacie ou vous pouvez les préparer vous-même.

Des aliments sont-ils à proscrire ?

Il n’y a aucune raison de vous interdire certains aliments, mais il est bon à savoir que certains aliments auront des effets particuliers sur les effluents de votre stomie. Si vous avez des doutes sur un type d’aliments, mangez-en une petite quantité dans un premier temps. Si votre corps réagit normalement, ne vous en privez pas !

N’hésitez pas à tester de nouveaux aliments tout en prenant des précautions. Certains aliments produiront plus de gaz que d’autres et même s’ils ne sont pas mauvais pour vous, nous vous conseillons de limiter leur consommation. C’est également valable pour les chewing-gums.

Après une courte période d'adaptation et quelques essais, vous trouverez le régime alimentaire qui vous convient le mieux. Certains aliments, en particulier les aliments riches en fibres, peuvent causer une occlusion intestinale : des morceaux d’aliments non digérés peuvent obstruer l’intestin. Prendre le temps de bien mâcher est important car une occlusion peut représenter un grave problème. En savoir plus sur les occlusions causées par les aliments ici

Et qu'en est-il des fruits et légumes ?

Vous pouvez continuer à consommer vos cinq fruits et légumes par jour ! La peau de certains fruits et légumes est très épaisse, comme celle des pommes de terre ou des pommes. Il est préférable de les éplucher pour éviter tout problème. Vous devrez probablement adapter leur préparation : des soupes pour les légumes et des smoothies pour les fruits par exemple.

Il est préférable de cuire les fruits et légumes, plutôt que de les manger crus, pour les rendre plus digestibles. Nous vous conseillons également d'écraser les aliments pour éviter les gros morceaux. 

En cas d'incident

Une mauvaise expérience ne doit pas vous pousser à ne plus jamais manger un aliment. C’est uniquement si cela se répète que vous devez envisager d’éliminer l’aliment de votre alimentation. 

N’oubliez pas que chaque individu a des réactions qui lui sont propres : ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera peut-être pas pour l’autre.

Fermer
Personnes buvant du vin Ce que vous buvez a un impact sur votre appareil digestif De façon générale, que l'on soit stomisé ou non, ce que l’on boit a un impact sur l’appareil digestif. Voici quelques conseils pour des personnes avec une iléostomie ou une colostomie.


Plus d’informations sur les boissons
Fermer

Ce que vous buvez a un impact sur votre appareil digestif

Il est conseillé de boire ou consommer deux litres de liquides par jour afin d’éviter, entre autres, la constipation. Mais vous vous demandez probablement si vous pourrez boire votre café le matin, un verre de vin ou une boisson gazeuse dans la journée.

Voici quelques conseils :

  • Le café et le thé ne posent aucun problème, mais comme pour tout aliment, restez à l’écoute des signaux que vous envoie votre corps.
  • Les boissons gazeuses provoquent généralement des gaz. 
  • La bière peut rendre plus liquides les effluents de votre stomie.
  • Vous pouvez boire de l’alcool*. L’alcool pouvant entraîner une déshydratation, assurez-vous de boire de l’eau en quantité suffisante. 

Pour les personnes avec une iléostomie

En particulier juste après l’intervention chirurgicale, il se peut que votre iléostomie produise des effluents de manière abondante (parfois plusieurs litres). Il est donc conseillé de boire au moins 2 litres d’eau par jour en plus de l’équivalent que vous perdez dans vos selles. 

Entre 3 à 12 semaines après l’opération chirurgicale, l’intestin grêle s’habitue à absorber plus de liquide et vous devrez peut-être compenser de la même manière qu’au début. Les personnes avec une iléostomie perdent deux à trois fois plus de liquide et de sels minéraux dans leurs effluents. Pensez donc à saler vos aliments un peu plus que d'ordinaire, sauf avis contraire de votre médecin. 

 

* L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Fermer
un homme joyeux Se préparer à manger à l’extérieur Préparer ses propres repas chez soi, c’est une chose, mais qu’en est-il de manger à l’extérieur ou de commander des plats à emporter ? Voici quelques conseils pour vous préparer et pour connaître les éléments dont vous devez tenir compte.

Se préparer à manger ailleurs que chez soi
Fermer

Se préparer à manger ailleurs que chez soi

Cela peut vous sembler insurmontable au début, mais rien ne vous empêche de profiter d’un repas dans un restaurant. 

Bien se préparer

Vous pouvez bien sûr contacter le restaurant pour vous préparer à l’avance et les menus de nombreux restaurants étant en ligne, vous pouvez les consulter avant de vous y rendre.

Où aller ?

Pour commencer, choisissez un restaurant que vous connaissez bien et ne vous perdez pas dans des explications au moment de la commande. Il n’est pas nécessaire de prendre trop de précautions, soyez simplement pragmatique. Commandez tout ce qui vous fait envie, mais anticipez vos réactions à certains aliments. N’hésitez pas à demander au serveur quels sont les ingrédients utilisés pour préparer les plats. 

Dans la mesure du possible, vous préférerez sans doute commander des aliments que vous avez déjà testés chez vous car vous savez probablement comment votre corps va réagir. À mesure que vous mangerez en plus grande quantité et des aliments différents, vous vous sentirez également plus en confiance pour aller manger au restaurant. Même si vous avez l’habitude de boire un verre d’alcool chez vous le soir, soyez prudent. Préférez un demi plutôt qu’une pinte de bière par exemple. Cela permettra à votre corps de renouveler sa tolérance à l’alcool et l’aidera à compenser, voire à éliminer, toute réaction. 

Fermer
Un homme discutant avec une femme Gonflement dans la poche de stomie Un gonflement survient lorsque des gaz s’accumulent dans la poche de stomie, mais que puis-je faire pour l’éviter ?

En savoir plus sur le gonflement
Fermer

En savoir plus sur le gonflement

Un gonflement survient lorsque des gaz s’accumulent dans la poche de stomie, la faisant gonfler comme un ballon. Les poches de stomie contiennent des filtres carbone qui contribuent à désodoriser les gaz lorsqu'ils sont évacués de la poche. Ces filtres contrôlent également la libération de gaz afin de limiter le gonflement de votre poche et la survenue d'odeurs. Lorsque le filtre ne peut plus gérer les gaz, qu’il est humide ou bloqué par les effluents, une accumulation de gaz peut se produire.

Que faire pour éviter un gonflement ?

L’un des principaux moyens de prévenir les gonflements est de réduire la quantité de gaz produite par votre appareil digestif. Pour cela, il est important de prendre le temps de bien mâcher les aliments, et d’éviter les aliments et les boissons auxquels vous êtes sensible parce qu’ils provoquent de nombreux gaz chez vous. Les légumes crucifères de type chou, chou de Bruxelles,chou-fleur, navet, brocoli, radis, les noix et graines (noisettes, pistaches, noix de cajou, sésame...), les haricots, les boissons gazeuses et le vin pétillant font partie de ces aliments et boissons.

Que faire en cas de gonflement ?

En cas de gonflement de votre poche de stomie, vous pouvez libérer les gaz en ouvrant le clamp de vidange (pour une poche vidable) ou la zone de couplage (pour les appareillages 2 pièces). Changer la poche de stomie si le filtre est obstrué peut également contribuer à prévenir les gonflements. Enfin, il peut s’avérer utile de tester un autre type de poche de stomie et de filtre carbone.

Fermer
petit garçon regardant la poche de stomie de sa maman Les causes de la stagnation des selles La stagnation des selles au niveau de la stomie peut survenir lorsque les parois de la poche restent collées l'une contre l'autre. Que faire pour que cela s’arrête ? Conseils relatifs à la stagnation des selles
Fermer

Conseils relatifs à la stagnation des selles

La stagnation des selles au niveau de la stomie peut survenir lorsque les parois de la poche restent collées l'une contre l'autre. Ce contact entre les parois empêche les selles de descendre dans le fond de la poche et peut bloquer le filtre. Il existe alors un risque que la poche de stomie se décolle.

Que faire pour prévenir la stagnation des selles au niveau de la stomie ?

Souffler légèrement dans la poche avant de l’appliquer permettra de décoller les parois. En outre, il peut être utile de mettre une goutte d’huile ou de lubrifiant (par exemple le déo-lubrifiant Brava) dans la poche afin d'aider les selles à glisser au fond.

 

Les produits Coloplast sont des dispositifs médicaux, produits de santé réglementés qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Fabricant : Coloplast A/S. Attention, lire attentivement la notice d’instructions de chaque produit avant utilisation. Pour plus d'informations, consultez votre professionnel de santé.

Fermer
une femme cuisine avec son fils Un cas de diarrhée ? Comme tout le monde, vous pouvez être confronté à un épisode de diarrhée. Découvrez comment réagir si cela vous arrive. Que faire en cas de diarrhée ?
Fermer

Que faire en cas de diarrhée ?

Comme tout le monde, vous pouvez être confronté à un épisode de diarrhée. De manière générale, un bref épisode de diarrhée ne doit pas vous inquiéter : cela peut être dû à quelque chose que vous avez mangé et elle disparaîtra de la même manière qu’elle est apparue. 

Toutefois, trois selles liquides d'affilée ou plus peuvent devenir une préoccupation, car c’est un risque de déshydratation. Consultez votre infirmière stomathérapeute.

Si vous avez une iléostomie

Si vous avez une iléostomie et avez également la diarrhée, vous allez perdre beaucoup de sel, environ 1 petite cuillère à café par litre de selle. Il est donc très important de saler vos plats un peu plus que d'ordinaire.

Fermer
femme achetant des légumes Survenue d'une occlusion intestinale ? Certains aliments peuvent causer une occlusion, voici quelques informations pour apprendre à l’éviter et savoir comment réagir si le cas se présente. En savoir plus sur l’occlusion intestinale
Fermer

En savoir plus sur l’occlusion intestinale et le comportement à adopter

Il est très important que vous preniez le temps de bien mâcher les aliments pour faciliter votre digestion. C’est particulièrement le cas si vous mangez des aliments difficiles à digérer (comme des noix et graines). Certains aliments, en particulier les aliments riches en fibres, peuvent causer une occlusion intestinale : des morceaux d’aliments non digérés peuvent obstruer l’intestin. Prendre le temps de bien mâcher est important car une occlusion peut représenter un grave problème.

Comment détecter une occlusion intestinale ?

Cela provoque généralement des douleurs abdominales, des vomissements et un arrêt total ou partiel des selles et des gaz. Votre abdomen peut être distendu. Si vous pensez présenter une occlusion intestinale, vous devez sans attendre : contacter votre médecin ou infirmière stomathérapeute, ou vous rendre aux urgences.

Prévenir une occlusion est plus facile que de la traiter. Prenez le temps de bien mâcher vos aliments, faites attention à vos choix d’aliments.

Fermer
image illustrant une colostomie gauche : abouchement du côlon gauche descendant Irrigation d’une colostomie L’irrigation est une méthode réservée aux personnes colostomisées gauches. Elle permet de vider entièrement le côlon de son contenu et de prévenir l'émission de selles pendant 2 à 3 jours consécutifs. Pour plus d'informations, demandez conseil à votre infirmière stomathérapeute ou votre chirurgien digestif. En savoir plus sur l’irrigation d’une colostomie
Fermer

Tout savoir sur l'irrigation colique

Qu’est-ce que l’irrigation colique ?

L’irrigation colique consiste à introduire de l'eau dans le côlon via la stomie pour déclencher l'évacuation des effluents. Pour réaliser l’irrigation, les selles doivent être moulées. Par conséquent, seules les personnes avec une colostomie dont la stomie est placée dans le côlon descendant peuvent utiliser cette méthode. Car en cas de colostomie droite ou d'iléostomie, les effluents sont généralement trop liquides.

Puis-je procéder à une irrigation colique simplement parce que je le souhaite ?

Vous devez apprendre à procéder vous-même à l’irrigation sous la supervision d’un professionnel de santé formé à l'utilisation de ce matériel comme votre infirmière stomathérapeute. La formation peut avoir lieu 3 mois après l’intervention chirurgicale sauf avis contraire de votre professionnel de santé. L’irrigation colique doit être envisagée comme une prise en charge au long cours. Elle doit être pratiquée toutes les 48 heures, et n’est donc pas une procédure à réaliser de manière ponctuelle. L’irrigation ponctuelle entraînerait un risque de diarrhée. Cela sera également le cas si l’irrigation colique est utilisée en qualité de lavement dans le cas d’une constipation.

Combien de temps cela prend-il ?

L’irrigation colique dure entre 45 et 60 minutes. Il est important d’en tenir compte pour la faire à un moment optimal pour tous les autres membres de la famille. 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’irrigation colique ?

Les avantages de l’irrigation colique peuvent être les suivants :

  • Vous maîtriserez le moment d'évacuation des selles de votre intestin.
  • Il est possible d’utiliser un système obturateur qui vous évitera le port d'une poche de stomie.
  • Les troubles de la vue ou une difficulté avec la manipulation du matériel de stomie peuvent vous amener à préférer le recours aux irrigations coliques.

Les inconvénients de l’irrigation sont les suivants :

  • La procédure est plutôt longue, entre 45 et 60 minutes.
  • Elle requiert l’accès à des toilettes.
  • Vous devez la faire de façon régulière et non de manière ponctuelle, car cela peut être cause de diarrhée. 
Fermer

Avertissement : les conseils présentés ici sont d’ordre général et ont pour but de vous aider à répondre aux questions fréquentes. Les produits Coloplast sont des dispositifs médicaux, produits de santé réglementés qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Fabricant : Coloplast A/S. Attention, lire attentivement la notice d’instructions de chaque produit avant utilisation. Pour plus d'informations, consultez votre professionnel de santé. Veuillez noter que si votre infirmière stomathérapeute vous a fourni des conseils alimentaires spécifiques, vous devez vous les respecter.

 

Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC

Vous êtes sur le point de quitter le site web des Laboratoires Coloplast. Vous allez maintenant être redirigé sur un nouveau site web. 

Continuer sur le site web ({url})