Prendre soin de sa stomie : témoignage

Découvrez comment Ken, dont la peau était sèche et irritée, a trouvé une solution pour garder une peau saine.

Une peau sèche et un protecteur cutané qui ne tient pas

Il y a cinq ans environ, lorsque j’ai eu une stomie (à l’époque je l’appelais « cette chose ») je n’étais pas très rassuré de savoir que ma peau allait être recouverte d’un adhésif et d'un support. Qu’est-ce que ça allait donner ? Alors, j’ai d’abord mis une crème de protection cutanée et puis tous les produits qui m’avaient été conseillés pour prendre soin de ma peau.

Le type de protecteur cutané que j’utilisais à ce moment-là avait une fâcheuse tendance à se décoller, ce qui me rendait nerveux et me gênait. Ma peau était aussi très irritée et a commencé à présenter des signes de sécheresse, surtout près de la stomie.

Ken

Repartir de zéro

Lorsque je suis passé d’une poche une pièce à un système deux pièces, j’ai décidé de repartir de zéro et de voir si je trouvais l’origine de mes problèmes.

J’ai décidé de changer mon protecteur cutané au moindre signe de picotements même s’il semblait être encore utilisable. J’ai aussi investi dans une lotion de qualité pour retirer les adhésifs. L’objectif était d’être le plus doux possible avec ma peau en la maintenant en place pendant le retrait de l’adhésif.

Prendre des douches comme si de rien n’était

Puis, j’ai utilisé uniquement de l’eau et du savon neutre pour nettoyer ma peau et ma « chose », sans protecteur cutané, comme le prévoit la nature après tout.

J’ai utilisé une coque de protection pour aller et sortir de la douche sans « incident » et uniquement des compresses sèches pour sécher ma peau avant d’appliquer le support. Je ne voulais rien mettre sur ma peau propre.

Ken

Résultat : aucun problème

Ce régime sec a permis à ma peau de cicatriser et depuis tout roule, mon protecteur cutané fait son boulot. Et la plupart du temps, si aujourd’hui un décollement survient, c’est dû à une mauvaise manipulation de ma part.

Si j’ai gardé le même protecteur cutané trop longtemps, c’est avant tout parce que je n’avais pas assez de temps devant moi. Depuis deux ans maintenant, je continue de prendre soin de la peau autour de ma stomie naturellement et le résultat est plutôt satisfaisant.

Je crois que chaque type de peau est différent. En tout cas, pour moi cette formule a fonctionné et m’évite bien des soucis.

Comment éviter la peau de crocodile ?

L’un de mes principaux problèmes depuis que cette « chose » est arrivée dans ma vie est d’avoir la peau sèche, surtout au niveau du visage et des jambes. Je mets souvent ça sur le compte d’un manque d’hydratation de ma peau. Mais en réalité, nous, les personnes stomisées, ne pouvons pas compter sur l’eau absorbée par le côlon pour hydrater notre corps. Par conséquent, nous nous déshydratons cruellement.

On m’a conseillé de boire entre deux litres et demi et trois litres d’eau par jour. J’y arrive en buvant de petites quantités plusieurs fois par jour. Et effectivement, lorsque je bois suffisamment, et que j’utilise une lotion hydratante sur les parties les plus sèches de mon corps, en dehors de la stomie, ma peau retrouve son état normal. Je prends aussi une gélule d’huile de poisson riche en oméga 3 chaque jour.

La recette d’une peau saine

Je pensais que ma peau souffrait à cause de l’âge. Alors faute d’avoir une bonne crème anti-âge sous la main, j’ai fait une recherche internet pour trouver une solution.

J’ai ainsi découvert qu’en appliquant une crème solaire indice 30 ou plus quand on sort (ce que je fais), en mangeant sainement (ce que j’essaie de faire), et en évitant de fumer (un bon point pour moi), on peut avoir une peau en parfaite santé.

Il faut voir la vie du bon côté et s'amuser !

Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC