Découvrez comment fonctionne votre vessie et le rôle primordial du système urinaire

Le rôle de la vessie

La vessie joue un rôle primordial au quotidien et c’est en connaissant mieux son fonctionnement que l’on comprend parfois ce qui ne va pas.

Mais où se trouve la vessie, exactement ? La vessie fait partie de ces organes que l’on a tendance à oublier, sauf quand l’envie d’aller aux toilettes se fait urgente, bien sûr !

Mais comment passer outre quand les fuites urinaires ou les difficultés de vidange vous gâchent la vie ?

Comment la vessie fonctionne-t-elle ?

le système urinaire


La vessie et l’appareil urinaire

Quand l’appareil urinaire joue son rôle correctement, l’envie d’aller aux toilettes se fait sentir lorsque votre vessie est à moitié pleine. La vidange de la vessie est alors un acte contrôlé et volontaire.

La vessie fait partie de l’appareil urinaire. Dans sa partie supérieure, celui-ci se compose de deux reins reliés à la vessie par deux tubes fins appelés uretères. Vos reins produisent l’urine qui s’écoule ensuite jusqu’à la vessie par les uretères. Mais où se trouve la vessie ?

Votre vessie, quant à elle, se trouve dans la partie inférieure de l’appareil urinaire, avec les sphincters urétraux (les muscles qui assurent la fermeture de la vessie) et l’urètre (le tube par lequel passe l’urine pour être évacuée vers l’extérieur du corps). Le rôle de la vessie est de stocker l’urine jusqu’à ce que celle-ci soit évacuée par l’urètre. Cet écoulement de la vessie vers l’urètre est contrôlé par les sphincters urétraux qui ouvrent et qui ferment le col de la vessie. Les sphincters sont maintenus par le plancher pelvien dont le rôle est de soutenir les organes de la partie basse de votre corps, à la manière d’un hamac.

La vessie et le cerveau

Votre cerveau et votre système nerveux contrôlent l’activité de la vessie. Étant un muscle, la vessie est capable de se dilater pour stocker l’urine et de se contracter pour l’évacuer. Votre vessie est tapissée de terminaisons nerveuses sensibles à l’étirement activées lorsque le niveau d’urine monte. L’ensemble de ces récepteurs est relié aux nerfs, qui envoient au cerveau des signaux pour l’informer que votre vessie est pleine et qu’il est temps d’uriner. Si les circonstances le permettent, votre cerveau renvoie alors un signal donnant à la vessie la permission de se vider.

Pour contrôler l’envie d’uriner, notre premier réflexe est de contracter les muscles du sphincter. Celui-ci se resserre alors autour de l’urètre et peut empêcher l’urine de s’écouler jusqu’à ce que les circonstances soient plus favorables.

En moyenne, une personne urine entre quatre et huit fois par jour. Il est très important de vider complètement sa vessie régulièrement, car les résidus d’urine peuvent favoriser la prolifération des bactéries et être à l’origine d’infections urinaires.

Une solution pour vider sa vessie : l'autosondage urinaire intermittent

Qu'est-ce que l'autosondage ?

Le sondage est le geste qui consiste à évacuer l’urine en introduisant une petite sonde par l’urètre jusque dans la vessie. Cette sonde permet à la vessie de se vider complètement. Une fois la vessie vide, la sonde est retirée. « Autosondage » signifie que vous réalisez vous-même ce geste simple. « Intermittent » signifie que vous le répétez vous-même à intervalles réguliers comme s’il s’agissait de mictions naturelles, environ 4 à 6 fois par jour. L’autosondage intermittent est aujourd’hui pratiqué par des milliers de personnes de tous âges : enfants, adultes, sujets âgés.

Bénéfices de l'autosondage

La vessie étant entièrement vidée, le risque d’infections urinaires est réduit et les reins sont mieux protégés 1. De même, l’autosondage peut améliore la qualité de vie 2,3 : les personnes qui se sondent reprennent le contrôle de leur vessie, et décident où et quand la vider. 

Parce qu’il vous permet une vidange vésicale volontaire, complète, rapide et aisée, l’autosondage intermittent va vous permettre de reprendre vos activités habituelles. Vous pouvez ainsi planifier vos sorties, aller au cinéma, au restaurant, maintenir votre vie sexuelle… sans vous soucier de votre vessie. 

L’autosondage a aussi pour objectif de supprimer les fuites urinaires entre les sondages, en association si besoin à un traitement médical si votre vessie demeure hyperactive 1.

Si vous avez des fuites d’urine, malgré la pratique de l’autosondage, nous vous recommandons d’en parler à votre médecin ou votre infirmier(ère) afin qu’il en recherche la cause. Il vous aidera à trouver le traitement le plus adapté à votre situation. 

Intégrer le sondage dans sa vie quotidienne

Voici quelques conseils : Il est recommandé lors de la mise en route du sondage intermittent de tenir un tableau (ou calendrier mictionnel). Les informations recueillies vous permettront, ainsi qu’à l'infirmier/ère ou au médecin qui vous suit, d’adapter la fréquence et les horaires des sondages à la quantité de boisson bue et à la quantité d’urine éliminée.

Fermer

Votre demande nous a bien été transmise. Vos échantillons vous seront envoyés dans les meilleurs délais.

Afficher la version pour PC